Guidance pour la semaine du 29 mai

Guidance pour la semaine du 30 mai

20160530_095047

Nous voilà presque en juin, nous clôturons doucement la première moitié de cette année!!

Depuis quelques temps, les choses ont été difficiles, il y a eu des obstacles, des ralentissements, des problèmes divers. Mais les choses commencent à changer et nous entrons dans une phase de transition. La tortue parle d’enseignement. Peut-être avez-vous beaucoup appris récemment, acquérant des savoirs théoriques ou pratiques; maintenant, il s’agit de vous ouvrir à ce temps de transition où vous assimilez ces connaissances et où vous laissez la sagesse vous guider, plutôt que les théories. Si vous n’avez pas suivi de formation, vous pourrez durant cette période transformer vos souffrances du passé en sagesse afin de conseiller d’autres personnes. Vous pourriez aussi rencontrer une personne ‘sage’, càd plus expérimentée, qui vous apportera de précieux conseils ou vous aidera à approfondir certains aspects.

Si vous devez prendre une décision importante cette semaine, appuyez-vous sur votre sagesse plutôt que foncer avec impulsivité.

C’est aussi un moment pour ralentir la cadence et reprendre du temps pour vous, pour respirer le parfum des fleurs et écouter les oiseaux chanter – ça aussi, c’est la sagesse de la vie. Votre corps a besoin de ce temps de repos pour retrouver une meilleure santé. Si votre vie est pénible, c’est parce que vous n’écoutez pas vos besoins et vos envies, tout occupé que vous êtes à accumuler les obligations et contraintes. Il y a un juste milieu à retrouver et la fée abeille vous y invite. Préférez vous tourner vers des méthodes alternatives, comme les fleurs de Bach, les huiles essentielles ou les plantes. Savez-vous par exemple que le miel est un puissant antiseptique?

Retrouver la légèreté et la douceur dans votre vie réactivera l’abondance; une proposition pourrait vous être faite, il s’agira de quelque chose d’étonnant qui pourrait vous faire hésiter. Tout le monde éprouve de la peur, même les plus grands. Surmonter sa peur, c’est grandir, c’est s’ouvrir. Prenez le temps d’analyser la situation, mais ne vous laissez pas freiner par la peur. Saisissez l’offre qui se présente, elle vous conduit plus haut et plus loin, vers de nouvelles aventures passionnantes.

Combiner sagesse et audace est donc la clé pour cette semaine.

C’est aussi une semaine particulièrement favorable aux voyages.

Bonne semaine à tous!

Message du jour: l’étoile

Star cosmic tarot
Quel est votre sens de la beauté?
Ne répondez pas trop rapidement; prenez le temps de calmer les eaux profondes de vos émotions, de vous connecter à l’univers, et réfléchissez: qu’est-ce que la beauté pour vous? Un idéal? Un désir profond? Un besoin non satisfait? Un critère d’acceptation, ou de rejet, de vous et de ce que vous vivez ?
 
Vous trouvez-vous beau ou belle? Trouvez-vous votre vie belle? Votre lieu de vie beau? Ou la beauté est-elle absente de votre quotidien? Et si vous ne vous trouvez pas beau ou belle, alors que pensez-vous de vous? Quelles sont les émotions qui restent bloquées en vous et créent donc des blocages inconscients en vous et autour de vous? En quoi votre idée de la beauté et vos croyances vous empêchent de vous sentir optimiste et confiant, ou vous rendent résigné et nostalgique?
 
Les traits qui relient le soleil, la lune, l’étoile et le chakra couronne du personnage indiquent que tout est relié, au-delà de l’expérience physique et humaine et que notre réalité physique est colorée par la manière dont nous nourrissons notre spiritualité, représentée par la fleur de lotus.
 
Cette carte invite à une profonde méditation. Prenez quelques minutes pour plonger dans la carte et ressentir l’expérience libératrice qu’elle vous offre.
PS: oui, encore un flamand rose!  😉

Guidance de la semaine du 23 mai

20160523_095623

Tout d’abord une excellente nouvelle: la rétrogradation de Mercure est terminée – pour cette fois!! Les problèmes de communication, les incompréhensions, les petites notes en bas de page qu’on n’avait pas vues, etc, tout cela devrait maintenant s’apaiser…

Les énergies de cette semaine nous invitent résolument à nous connecter à notre être authentique, à notre véritable essence. Et cela passera par le biais de nos relations. Si vous vivez des situations difficiles ou que vous avez des relations conflictuelles ou simplement où vous ne vous sentez pas connecté à l’autre, il s’agit en fait d’un signal que vous vous êtes éloigné de votre nature véritable. La reine de bâton est pleine d’enthousiasme, de volonté et d’intuition, ce qui lui permet de voir les évènements non pas comme des difficultés mais comme des opportunités. Elle montre aussi que si nous regardons ce qui ne fonctionne pas, et si nous y consacrons de l’énergie et des efforts, nous pourrons générer des bénéfices et des gains et même développer de nouveaux talents car la reine de bâton parle aussi de fertilité et d’abondance.

Ensuite l’étoile nous rappelle que nous ne sommes pas seul, nous sommes toujours accompagnés et guidés. L’univers, notre âme et nos guides nous envoient des signes et des messages, si nous voulons les écouter. Reconnectez-vous à votre bonne étoile, et vous pourrez créer de belles choses là où votre vie vous semble triste et terne. Revenez à votre espace sacré intérieur, celui où votre flamme intérieure brille et attend d’être activée.

L’univers continue aussi son processus de destruction de ce qui n’est pas juste, ou pas ancré dans la stabilité de notre être véritable. Il peut y avoir des changements soudains qui créent de la confusion ou un état de choc. Mais ne voyez pas la situation comme une catastrophe. Ce qui se dissout dans votre vie ne vous appartenait pas, ne vous correspondait pas, alors laissez-le aller; ayez cette conviction que quelque chose de mieux pourra alors se présenter à vous. Le message de cette semaine est vraiment que de belles choses peuvent arriver, si nous avons confiance, si nous croyons en la sagesse de l’univers.

Revenez dans votre espace sacré, retrouvez votre étoile, et l’espoir qu’elle apporte. Vous ressentirez alors une meilleure compréhension de ce qui est nécessaire pour que votre projet, votre idée ou votre désir puisse se réaliser avec succès. Il s’agit d’une semaine qui pourrait sembler apporter des difficultés, mais dans le but de nous pousser à être plus honnête avec nous-même et voir où nous devons porter notre attention pour apporter les changements que nous souhaitons.

Nous pouvons aussi nous attendre en fin de semaine à un moment de plus grande clarté et compréhension dans le domaine financier: comprendre où nous dépensons de l’argent pour des choses qui n’ont finalement que peu d’importance ou comment nous générons de l’argent d’une manière qui n’est pas efficace.

Très belle semaine à tous!

Entre bleu et rouge, Mars et la Lune jouent les stars ;)

Nous aurons aujourd’hui une pleine lune. La pleine lune est un temps de compréhension, les choses nous apparaissent clairement car nous accédons à une vision d’ensemble et nous les voyons telles qu’elles sont. C’est aussi un temps de clôture, de réalisation, de récolte de ce qui a été semé à la nouvelle lune. Enfin, c’est un temps de reconnaissance et de gratitude pour ce que nous avons réalisé et reçu. Nous pouvons expérimenter ceci dans un domaine de notre vie au moins.

Celle-ci sera assez spéciale pour deux raisons. D’abord, il s’agit d’une ‘lune bleue’, appellation qui vient de l’expression anglaise ‘once in a blue moon’ pour indiquer un évènement rare. En effet, il y a généralement 3 pleines lunes par saisons, mais cette fois nous en aurons 4.  La prochaine lune bleue sera pour 2019.

En outre, cette lune sera en sagittaire, et le mois prochain également! La lune change généralement de signe chaque mois, mais pas cette fois. Le sagittaire est le ‘tireur à l’arc’, cette pleine lune nous invite donc à nous concentrer sur les possibilités sur le long terme plutôt que sur ce qui est immédiat. D’un côté, cela apporte de l’espoir et un sentiment de joie, d’un autre, cela peut engendrer des frustrations de ne pas recevoir ce que nous souhaitons immédiatement.

On ajoute à cela que demain, Mercure sera immobile dans le ciel et repartira enfin en direct! On peut donc s’attendre pour la semaine prochaine à un très grand changement au niveau des énergies et un changement de perspective. La lune touche nos émotions et Mercure régit la communication; nous devrions donc avoir des idées beaucoup plus claires, voire des clarifications et compréhensions.

Et enfin, Mars sera très rouge. Tous les deux ans et 50 jours, la terre passe entre Mars et le Soleil, ce qui permet d’éclairer la planète rouge plus que d’habitude.

Quelle fin de semaine extraordinaire! Ces configurations astrales nous invitent à changer qui nous sommes, devenir une meilleure personne dans le monde.

Guidance pour la semaine du 16 mai

20160516_085448
Pas de doutes sur le fait que nous sommes en année 9. Cette année est longue, la progression est pénible, et plus nous cherchons des réponses, plus nous nous retrouvons face à des questions, nous poussant ainsi à nous tourner vers l’intérieur, à ralentir pour écouter plutôt qu’exprimer, à faire le silence plutôt que parler à tout-va et à être immobile plutôt qu’à nous agiter. Une année 9 remplie de rétrogrades… l’univers est sage et bienveillant, il nous pousse à prendre une profonde respiration pour prendre du recul afin d’avoir une meilleure vision des choses. Plus nous prenons de la distance sur les choses (une relation, un travail, un questionnement intérieur), plus nous aurons une vue d’ensemble et plus nous verrons comment tout autour de nous s’agence et s’organise de manière parfaite. La carte de l’aigle nous invite au détachement, pour pouvoir changer notre perspective sur notre vie, et notre réalité.
 
Que signifie pour vous être libre? La liberté, c’est pouvoir être soi, totalement et complètement. Qui êtes-vous alors? Vous êtes un être de lumière et d’amour venus expérimenter cet amour inconditionnel dans un univers rempli de conditions. Comment pouvez-vous alors vous exprimer?
Des questions, qui ouvrent d’autres questions… Il nous faut nous détacher de qui nous pensons être, comprendre que nous sommes dans ce monde, mais pas de ce monde. Alors, nous sommes alignés avec notre âme, notre sagesse, qu’on retrouve dans le 9, l’hermite et notre vie devient inspirée, et donc source de joie et d’amour.
 
Connaissez-vous cette fable selon laquelle 2 moines ont été enfermés dans une pièce. On leur a dit que la porte était fermée à clé et qu’ils devaient trouver le moyen d’en sortir, sans clé.
Le premier moine se mit à réfléchir et faire toutes sortes d’observations et de calculs. Le second s’installa en méditation, dans le silence. Après un certain temps, le second moine se leva, ouvrit la porte et sortit.
 
Nous ne sommes enfermés que si nous pensons l’être. En réalité nous sommes toujours libres, et l’avons toujours été. Donc, qu’est-ce qui bloque votre liberté, qu’est-ce qui vous donne cette impression d’enfermement? Faites le vide, faites le calme, changez votre perspective, voyez la situation dans son ensemble; les réponses émergeront naturellement…

Vendredi 13

Le vendredi 13 est considéré pour certains comme un jour effrayant, pour d’autres comme un symbole de chance. On dit que c’est parce qu’il y a peu de vendredi 13 dans l’année, mais les véritables explications se trouvent bien entendu dans l’histoire et surtout dans la religion…

Le chiffre 13 est associé à la dernière Cène, où Jésus était à table avec ses 12 apôtres, dont un, Judas, le trahi et le conduit ainsi à la crucifixion. Il était le 13ème convive; être 13 à table est depuis considéré comme un présage de malheur.

Ce qu’on sait peut-être moins, c’est que le vendredi est lui aussi empreint de superstition et de malédiction pour la religion chrétienne. Le mot ‘vendredi’ n’est par exemple jamais utilisé dans la bible, qui parle plutôt de 6ème jour’. Ce 6ème jour, un vendredi donc, correspondrait au jour de la crucifixion du Christ. Il est dit aussi qu’Adam et Eve ont été tentés dans le jardin un vendredi et qu’ils en ont été chassé un vendredi. Le temple de Salomon aurait été détruit un vendredi, et le massacre des innocents par Hérode aurait aussi été commis un vendredi.

Ensuite, afin de permettre sa diffusion dans le monde entier, l’Eglise, cherchant à éradiquer les cultes paiens, a étiqueté les prêtresses comme des ‘sorcières’, rapidement vouées au bûcher. Pour l’Eglise, une sorcière est une femme ayant pactisé avec le diable; on dit ainsi que 12 sorcières se retrouvent avec le diable (13 convives) lors de cérémonies sataniques, sous la présidence de la sorcière Freya (ou Frigga).

Freya

Freya est la déesse nordique de l’amour et de la fertilité, qui correspond à Vénus, mais elle était aussi associée à la lune, à la mer (symboles de féminité), aux chats et aux oiseaux. C’est autour d’elle que l’église a échafaudé les légendes de superstitions associées au vendredi 13. 12 sorcières se réunissaient autour de Freya (donc 13 femmes), le vendredi, jour consacré à la déesse (Freya a d’ailleurs donné le mot ‘Friday’, càd vendredi). Avec les invasions, le christianisme a banni le culte des dieux paiens et a associé Freya à la sorcière accompagnée de son chat noir, donnait ainsi naissance aux fameuses superstitions. Ensuite, il n’y avait plus qu’un pas pour faire l’amalgame et considérer toutes les femmes comme des sorcières, puisqu’elles ont un cycle menstruel par lunaison, et donc 13 cycles car il y a 13 lunaisons par an. Le 13 est donc devenu un jour de malchance, car un jour attaché à la sorcière…

Actuellement, les sorcières (non pas les vieilles femmes hideuses au long nez crochu et chapeau pointu, mais les femmes profondément connectées à la nature pour la guérison, la connaissance et la sagesse) se jouent de ces mythes, mais continuent d’honorer la déesse Freya le vendredi 13.

Bonne journée de Freya et des 13 lunes donc!

Se nourrir

On m’a posé une question sur l’alimentation, et je me suis dit que cela pouvait être intéressant de partager ce qui en ressort.

Se nourrir… quel vaste débat! Qui commence déjà à la naissance, alors qu’on s’empresse de demander à la jeune maman: donneras-tu le sein ou pas, et la réponse, quelle qu’elle soit, apportera son lot de critiques, opinions et avis en tous genres. Et cela ne fait que démarrer!

Se nourrir, c’est d’abord se maintenir en vie, ensuite c’est permettre un épanouissement. La plupart du temps, nous restons dans la survie. Nous mangeons ‘comme on nous l’a appris’, nous mangeons ‘comme les autres’ pour avoir un sentiment d’appartenance et éviter le rejet, nous mangeons ‘pour être en forme’, ‘pour perdre du poids’, pour ‘guérir’. Bref, notre nourriture affecte une vaste palette d’émotions, et suit des idées et principes spécifiques.

Changer sa manière ne manger n’est jamais bien vu. Parce que changer la manière dont on se nourrit va nécessairement entrainer des modifications quant à qui nous sommes. Nous allons penser différement, nous allons remettre certaines choses en question, nous allons refuser de suivre bêtement des principes qui au final ne nous serve pas vraiment. Ensuite, manger est culturel, on se retrouve autour d’un bon plat, pour certains un barbecue champêtre, pour d’autres un restaurant haut de gamme; on discute autour d’un repas, on se rencontre en prenant un verre ou un repas ensemble… Se nourrir, c’est donc se nourrir soi, alimenter son corps, mais aussi nourrir ses relations.

Donc, dès que nous décidons de changer notre manière de nous nourrir, notre entourage risque fort de s’y opposer, car nous décidons de changer, mais les autres autour de nous n’ont pas pris cette décision. Pourtant, si je modifie mon alimentation et que je m’en porte mieux, je mets l’autre face à ses problématiques et sa responsabilité, et donc sa nécessité de changer, lui qui n’avait rien demandé, qui était si heureux de ‘profiter’ de la vie et laisser faire…

Un autre thème qui revient lorsqu’on parle d’alimentation, et de transition, c’est la question des carences. Si je ne mange plus comme avant, je vais d’office avoir des manques. Or, changer d’alimentation, c’est souvent pour manger mieux, et donc, combler les carences, restaurer la santé, ce qui peut bien entendu être tout un processus. Il s’agit avant tout d’une croyance qui justifie notre ancienne manière de nous nourrir ‘Si mon alimentation n’est plus bonne pour moi et que je la change, je vais ‘perdre’ quelque chose’. Parce que face au changement, l’humain éprouve naturellement de la peur, cette peur de l’inconnu, plutôt que de la confiance. Il s’imagine donc toujours que changer veut dire perdre. Or, changer, c’est grandir, s’ouvrir, mieux se connaitre, et donc, on a tout à gagner! Mais pour nous retenir de changer, on a mis en place de gros mythes: notamment les protéines et les minéraux.

La carence en protéines

On nous dit qu’il faut consommer de la viande pour les protéines. Pourtant, nous descendons des grands singes et gorilles, qui se nourrissent de feuilles vertes. La viande est les protéines sont donc un mythe.

Ensuite, les protéines servent à la construction des tissus cellulaires. Un enfant en pleine croissance a besoin de protéines, qui lui viennent du lait maternel. Et le lait maternel ne comporte qu’environ 7% de protéines. Donc, l’adulte, pleinement constitué, a besoin de moins de 7% de protéines… qu’il trouve facilement dans les légumes verts.

La carence en minéraux

Un autre gros sujet est celui du calcium, et des minéraux. Ce qu’il faut savoir, c’est que le calcium contenu dans le lait, qui est cuit à Ultra Haute Température (UHT) ou pasteurisé, est mort, donc inutilisable pour le corps; c’est un caillou qui vient en fait l’encombrer. En outre, le lait de vache n’est pas adapté à l’humain; il se transforme en solution acide. Pour contrer cet apport massif d’acidité, le corps pompe alors dans les minéraux pour le neutraliser (1 acide + 1 minéral = neutre), il pompe donc entre autre dans les réserves de calcium. Les Occidentaux, qui sont les plus grands consommateurs de lait, sont aussi les plus touchés par l’ostéoporose… A méditer!

Ainsi, supprimer le lait et les céréales réduit l’acidité dans le corps, donc évite à l’organisme de devoir pomper dans ses minéraux, donc préserve en réalité son capital minéral. Manger sainement, c’est donc renflouer ses réserves et non les vider!

Tentations et envies

Un autre sujet intéressant est celui des tentations. Voilà un thème qui fait bien écho à notre vision judéo-chrétienne: le bien, le mal, la culpabilité et la punition (sous forme de colère ou mépris envers soi).

‘Se nourrir sainement’, c’est abandonner cette conception de bien vs mal, c’est arrêter de juger et de se juger, mais c’est choisir de s’aimer, de s’accepter, d’être son ami et d’être là pour soi. C’est très bien de veiller à son alimentation, chercher à se nourrir sainement. Mais si ensuite, en voyant un dessert, vous ressentez une envie, mais que vous la refoulez parce que ‘ce n’est pas bien’ et que vous vous jugez et culpabilisez, de quoi vous nourrissez-vous? Toute cette toxicité intérieure est-elle vraiment moins nocive que celle de votre envie?

Pour moi, l’alimentation n’est pas le problème. Manger mal, manger sainement, faire régime, manger cru, les carences ou les envies, ce n’est pas le problème. C’est le symptôme, c’est le message. Le « problème », ce sont les mémoires, les blessures, les croyances. C’est cela qu’on vient guérir ici sur terre. Et elles se reflètent dans notre manière de nous nourrir.

Ma manière de fonctionner, c’est de regarder d’abord ce qui se passe et ce que cela veut nous dire, avant de changer quoi que ce soit.

  • D’abord, qu’est-ce que je mange, comment je me sens, pourquoi je veux changer ? Que me dit mon hygiène de vie actuelle ?
  • Pourquoi je me sens tenté ? Parce que j’ai peur qu’on me rejette, qu’on me trouve différent et alors je vais me retrouver seul, donc je me laisse tenter pour faire comme tout le monde ?
  • Je suis tenté car cet aliment me rappelle de bons souvenirs ? Et donc j’ai un attachement à une situation ou personne?
  • Je suis tenté, et alors ? Je refuse de céder, et donc je me fais du mal, je me juge, je me trouve nul d’être tenté ? Ou je cède mais je culpabilise, et je me trouve nul de ne pas avoir de discipline ?

Je suis tenté, d’accord, mais c’est comment je réagis qui importe réellement.

L’important, c’est de comprendre que tout est parfait, que nous sommes parfaits, et donc d’accepter.

Ok, j’accepte que je suis tenté, et j’en fais quoi ?

  • Je l’utilise pour me faire du mal, en culpabilisant, en me traitant de faible ou en disant que je n’ai aucune volonté ?
  • Ou je choisis de me faire du bien et de suivre mon intention de me libérer de quelque chose qui me nuit (cet aliment qui crée une douleur ou un malaise) par de l’auto-discipline bienveillante?
  • Ou j’accepte qu’aujourd’hui je ne me sens pas en top forme, j’ai vécu quelque chose de difficile, ou je suis fatigué, et donc je me permets de céder à cette tentation, avec compassion pour moi-même car pour le moment, je ne sais pas comment mieux gérer ce que je ressens…

Changer son alimentation, c’est changer sa manière de se nourrir, sur tous les plans, physique, émotionnel, spirituel; c’est apprendre à se nourrir d’amour, de joie, de liberté, de pardon plutôt que de frustration, de honte, de stress et de jugements…

Alors, si vous souhaitez entamer un chemin de transition alimentaire, demandez-vous d’abord pourquoi vous le faites; faites ensuite un bilan de où vous en êtes, et ensuite voyez comment introduire une belle nourriture dans votre vie et votre être, pas par obligation et contrainte, mais par amour, pour apprendre à vous comporter autrement, à vous traiter autrement, à vous nourrir autrement, sur tous les plans.

Finalement, il s’agit de se nourrir de peur (manque, jugements, culapbilité, etc.) ou de se nourrir d’amour…

Notre manière de nous nourrir est pour moi une partie intégrante de la spiritualité, et de notre guérison.

Animal totem: le flamand rose

Je pense qu’un nouvel animal totem est venu faire un petit bout de chemin avec moi…
 
Depuis plusieurs jours, je suis fascinée par les flamands roses, et j’en vois un peu partout… En fait, Alice est (ré)apparue dan ma vie au moment de mon anniversaire, suivie par son joli lapin blanc, donc l’arrive du flamand rose n’est pas tellement étonnante. Lorsque je regarde ce que je suis en train de vivre actuellement, je me dis que cette rencontre, quoique surprenante, a pourtant tout son sens!
 . 
flamingos
 . 
EQUILIBRE
Le flamand rose, perché sur ses longues pattes, symbolise l’équilibre, le recul.
Les personnes qui ont le flamand rose comme animal totem peuvent avoir du mal à définir ce qui leur procure de la joie, et à ainsi compromettre leur équilibre en essayant trop d’aller dans une direction. 
L’esprit du flamand rose nous aide ainsi à trouver et instaurer un équilibre dans notre vie lorsque nous avons tendance à nous laisser facilement perturber par notre sensibilité ou par les évènements que nous vivons. 
 . 
RECUL SUR LES EMOTIONS
Le flamand rose apprécie être dans l’eau, tout en étant haut perché grâce à ses longues pattes.

L’esprit de cet animal nous apprend ainsi à prendre du recul sur nos émotions afin de percevoir les leçons de l’âme plutôt que de nous noyer dans un marasme émotionnel. Avec plus de hauteur, nous pouvons voir les choses clairement, et dépasser les illusions. . 

OUVERTURE DU COEUR
La couleur rose de ce magnifique animal fait écho au chakra du coeur.
Même si prendre de la hauteur nous permet de gagner du recul sur nos émotions, ce n’est pas pour les brider. Bien au contraire, nous pouvons à la fois être en contact direct avec nos émotions mais garder la tête froide pour les laisser aller afin de grandir et retrouver notre équilibre. Cet animal nous soutient dans notre travail de libération et guérison du coeur et nous accompagne souvent dans des grandes périodes de transition.
Enfin, il nous invite à davantage écouter notre coeur et le suivre pour vivre de nouvelles expériences, plus en accord avec notre essence. Nourrissez la compassion, passez du temps avec ceux que vous aimez et savourez la vie, tel est son message!
 . 
SOCIABILITE
Le flamand rose est un animal qui aime être en groupe et symbolise ainsi la joie.
Lorsque le flamand rose vient nous visiter, il favorise des relations plus joyeuses, des moments d’amusement en bonne compagnie, des relations amicales bienveillantes et du plaisir.
Si l’esprit du flamand rose vous accompagne, vous pourriez avoir envie de sortir davantage, et ainsi rencontrer des personnes intéressantes et passer de bons moments. Vous pouvez vous joindre à un groupe ou chercher de la compagnie, mais tout en restant maitre de votre chemin, et en prenant les rennes de votre vie.

Le flamand rose représente l’équilibre, notamment entre le travail et l’amusement. . 

EXUBERANCE
Encore une fois, la couleur peu ordinaire de cet animal nous met en contact avec l’énergie des couleurs, nous invitant à nous montrer davantage, à nous parer de couleurs vives et à jouer avec notre apparence. Il nous rappelle que la vie est un jeu… Les personnes qui ont le flamand rose comme animal totem aiment se montrer et flirter dans la légèreté.
 . 
PSYCHOMETRIE
La psychométrie est la capacité à ressentir des impressions en touchant des objects. Le flamand rose est traditionnellement associé à cette capacité psychique, qu’il aide à développer. Les personnes accompagnées par le flamand rose sont tout en sensibilité. En apprenant à garder un bon équilibre dans tout, les capacités extrasensorielles pourront croitre et permettre de magnifiques expériences.
 . 
MYSTERE
Pour terminer, son bec est de couleur noir, associée au mystère et à la magie. L’esprit de cet oiseau peut venir nous visiter en rêve; soyez donc attentif et notez vos rêves dans un journal, il comportent un message important!
Flamingo rose 🌹 Artwork by: @jesuso_ortiz
Flamingo rose 🌹 Artwork by: @jesuso_ortiz

 

L’esprit du flamand rose nous apprend donc à mettre plus de couleur dans notre vie, libérer et nourrir notre coeur, retrouver un bon équilibre émotionnel et un bon ancrage, à nous montrer plus sociable tout en étant novateur, à voir clair dans notre vie et à cultiver nos relations qui sont notre principale source de bonheur et d’amusement.

Je suis ravie que ce bel oiseau m’accompagne sur mon chemin en ce moment!

Guidance pour la semaine du 2 mai

Guidance pour la semaine du 2 mai

20160502_101801

Cette semaine, votre âme cherche à se libérer des contraintes et visions réduites dans lesquelles vous vous êtes enfermé. Vous voyez les choses selon la perspective de votre être limité et de vos 5 sens; mais l’âme existe au travers du temps et de l’espace.

Qu’est-ce qui vous donne le sentiment d’être bloqué, coincé ou enfermé dans une situation ou une problématique? Prenez du recul, pour élargir la vision que vous avez des choses. L‘aigle vole haut dans le ciel mais sa vision est nette, il voit les moindres détails. Ne restez pas empêtré dans ce que vous vivez, changez votre perspective, et vous verrez des solutions se présenter à vous. Ne restez plus au niveau du problème mais élevez-vous au niveau des solutions.

Avec Mercure rétrograde, il est surtout utile de prendre du recul par rapport à ce qui est dit. Il peut y avoir des incompréhensions ou des choses qui sont dites et ensuite après le 22, lorsque Mercure revient direct, autre chose pourrait être communiqué. Donc, évitez de réagir trop vite, prenez du recul par rapport à vos émotions pour éviter les conflits, disputes ou incompréhensions.

Pour prendre du recul, prenez 3 profondes respirations, aérez-vous, allez vous promener ou faites simplement autre chose pour un moment. C’est dans ce détachement que les réponses vous viendront.

Pour ce week end, des bénédictions viennent à vous,qui sont le résultat de tout ce à quoi vous avez œuvré, travail, réflexion, travail personnel etc.. Ce message vient alors que Jupiter revient direct la semaine prochaine! Il peut s’agir de bénédictions directes sous la forme d’une opportunité, d’une rencontre ou d’une situation précise qui vous remplit de joie. Ou cela peut être une bénédiction plus discrète, quelque chose qui se présente sans que vous ne vous en aperceviez, mais dont vous verrez le déroulement plus tard. En vous détachant des drames de votre vie, en prenant une perspective plus élevée et en vous connectant à votre âme, votre cœur pourra s’ouvrir et vous rendre réceptif aux belles choses qui se présentent à vous. Dans cette attitude de gratitude, les choses ne peuvent que s’améliorer. Changez votre point de vue, voyez tout ce pour quoi vous pouvez vous montrer reconnaissant.Vous verrez que cette gratitude apporte aussi un plus grand sentiment de liberté dans votre vie.

Belle semaine.