Pleine lune en bélier du 16.10 – Mourir à soi

Nous aurons cette nuit, vers 4h du matin une pleine lune en bélier. La pleine lune marque une apogée et une clôture; le bélier est le 1er signe astrologique, il symbolise notre individualité. Cette nuit, la lune met donc à notre disposition la possibilité de lâcher qui nous sommes (ou plutôt qui nous croyons être), notre égo, nos conditionnements, nos vérités, pour nous ouvrir…

C’est en lâchant prise de notre identité que nous pouvons nous lâcher nos interprétations, nos comportements passés, les étiquettes, les jugements envers nous, les autres, le monde ou la vie et être disponibles à ce qui est inconnu, ce que nous n’avons pas encore exploré ou expérimenté, ce qui reste à découvrir.  ‘La vérité à laquelle nous nous accrochons nous rend indisponibles à la nouveauté’. Nos ‘vérités’ nous empêchent de nous ouvrir à d’autres perspectives.

Certaines personnes ont tendance à s’identifier entre autre à leur signe astrologique. Elles me disent: je suis vierge, donc je suis ainsi; j’ai tel défaut, c’est normal, je suis tel signe… Et pourtant nous ne pouvons résumer qui nous sommes et comment nous fonctionnant à un signe! Nous sommes tellement plus. Notre signe ne nous définit pas, il nous donne des indications, une direction, un point de départ. En outre, pour être complet, nous devons aussi nous intéresser à notre ascendant, nos nœuds lunaires, les maisons, etc. Mais aussi, se définir en fonction de son signe, c’est passer à côté de ses potentiels car se définir c’est toujours figer un aspect. Or nous sommes polarisés, l’ombre et la lumière encore une fois. Il n’y a jamais un seul aspect, tout est toujours duel. En ‘négatif’, la balance est indécise et sensible; en lumière, elle est pondérée et en quête d’harmonie – si elle utilise ces qualités elle pourra créer un monde plus juste, apporter plus de paix et d’harmonie dans le monde. En ‘négatif’, le bélier est fonceur et têtu; mais en lumière, c’est un pionner, un instigateur, un meneur qui inspire et encourage à s’ouvrir à la nouveauté et créer notre propre réalité.

Lao Tseu a dit: ‘En lâchant prise de ce que je suis, je peux devenir qui je pourrais être’. C’est une phrase puissante. Lâcher nos conditionnements, nos définitions de qui nous sommes, comment nous agissons ou réagissons, c’est nous permettre de devenir vraiment nous, un nous plus authentique, plus complexe, plus équilibré.  Lâcher prise des points de vue, des interprétations, du bien et du mal, du positif et du négatif aide à s’ouvrir aux paradoxes, aux complémentarités, aux opposés et à nous ouvrir aux infinies possibilités qui sont là devant nous. Notre pouvoir réside dans notre capacité à nous libérer de ce qui nous retient pour voir les choses avec un regard nouveau et nous réinventer.

Donc voilà ce que nous propose cette pleine lune en bélier. Lâcher notre définition de notre identité, lâcher prise de qui nous sommes pour devenir qui nous pourrions être. Nous ouvrir aux paradoxes: mourir à soi, c’est ce qui nous permet de devenir qui nous sommes; n’être plus rien, c’est pouvoir tout être; cesser de nous définir, c’est accueillir tous les potentiels. La pleine lune en bélier nous invite à démarrer un jour nouveau. Chaque jour est rempli de nouvelles opportunités de nous réinventer. Si vous pouviez tout effacer, qui pourriez-vous être? Bien sûr il ne s’agit pas de complètement effacer qui nous avons été, mais de ne pas laisser nos expériences passées définir qui nous sommes aujourd’hui et qui nous serons demain. De ne pas laisser l’état du monde d’hier définir le monde qui sera demain. Nous avons un pouvoir créateur à chaque instant, chaque jour, chaque heure, chaque minute.

Devenez le roi de bâton, le bélier, qui se lance à la poursuite de ses rêves et de ses projets sans se préoccuper de ce que disent les autres, celui qui est passionné et qui a ainsi des idées créatives pour réinventer sa vie, celui qui donne toujours le meilleur de lui-même, et qui ainsi inspire les autres à donner le meilleur d’eux-même aussi!

wandsking-joiedevivre-card

Belle pleine lune les amis!

Spaghetti d’automne

Il y a longtemps que je n’avais plus posté de recette!

Je me suis préparé un spaghetti et j’ai eu envie de le partager, c’est tellement bon!

Pour les spaghettis

Passer 1 courgette au spirulizer

Sauce tomate

Mélanger quelques tomates cerise, des noisettes et des tomates séchées avec quelques herbes (gingembre et piment pour ma part)

J’ai fait roussir quelques champignons pour apporter une note automnale. J’ai aussi passé la courgette dans la poêle juste 3 min pour réchauffer.

Garnir d’une salade (ici mâche, tomate, gomasio).

Bon appétit!

20161008_135123