La confiance en soi

Pourquoi est-il si important d’avoir confiance en soi?

Parce que notre réalité fonctionne sur un mode binaire, par polarités: le jour et la nuit, la lumière et l’obscurité; et le pendant de la confiance, c’est la peur.

La peur est une émotion qu’on qualifie de négative car elle nous paralyse. Lorsqu’on a peur de quelque chose, on ne va pas le tenter. En ne tentant rien, on n’obtiendra rien non plus…

La peur est pourtant une émotion saine et nécessaire car son but premier est de nous maintenir en vie. Avoir peur du vide nous permet de rester prudent face à un précipice. Avoir peur de la vitesse nous permet d’être vigilant en voiture… Les problèmes surviennent lorsque notre peur devient tellement énorme qu’elle dirige chacun de nos gestes. Alors, nous nous fermons à la nouveauté car tout devient source de stress, et nous restons enfermés dans ce qui nous est connu. Notre cerveau émotionnel ne se préoccupe pas de nous rendre heureux ou malheureux, il cherche simplement à éviter la souffrance.

Comment dépasser la peur et s’ouvrir à la confiance?

  • D’abord, se rappeler certaines citations, comme: ‘Tout ce que vous voulez se trouve de l’autre côté de la peur’. C’est-à-dire que nos désirs sont bloqués par nos peurs uniquement. Surmonter nos peurs, c’est nous donner les moyens d’obtenir ce que nous voulons.
  • Ensuite, prendre conscience que tout notre système est basé sur la valorisation. En tant que petit enfant, nos réussites sont valorisées et nos échecs sont jugés et souvent punis. Au travail, nos performances sont jugées chaque année, et nous donnent droit à une récompense (reconnaissance, prime ou promotion) ou une punition (absence de promotion). La religion est basée sur un système punitif: si nous agissons bien nous aurons droit au paradis, si nous agissons mal, nous serons punis.

Pour développer sa confiance en soi, nous devons sortir de ce schéma de cause et conséquence, comprendre que personne ne nous juge réellement, si ce n’est nous-même. Nous ne devons pas devenir meilleur que ce que nous sommes aujourd’hui pour mériter d’être accepté et apprécié. Nous sommes des âmes incarnées pour vivre des expériences terrestres. Toutes ces expériences, les bonnes comme les mauvaises, ont pour seul objet de nous faire prendre conscience que sur le plan divin, il n’y a que de l’amour inconditionnel, aucun jugement, que de l’amour et de l’acceptation. Nous sommes aimés inconditionnellement, nous sommes issus d’une source d’amour inconditionnel et nous sommes nous-même amour inconditionnel. Nos expériences terrestres sont simplement des illusions, des milliers d’expériences accumulées où nous avons senti que nous n’étions pas assez bien, et où nous avons cru ces ressentis au point aujourd’hui d’en être convaincus et de revivre des situations où nous ne nous sentons pas assez bien dans le but d’analyser ce que nous avons fait de mal ou ce que nous devons changer en nous pour enfin mériter d’être aimés.

Pourtant, en réalité, nous ne devons rien chercher à comprendre et nous ne devons pas changer. Tout ce que nous aovons à faire, c’est nous accepter et nous aimer, pour toutes nos réussites, et malgré tous nos échecs et difficultés.

Nous et nos actions

Un moyen d’y arriver est de cesser de nous accuser lorsque nous vivons une difficulté, comme nous dire ‘je suis nul’ ou ‘je n’y arriverai jamais’, mais de commenter notre comportement et dire ‘j’ai commis une erreur’, ‘je me suis trompé’. Nous nous distançons ainsi de notre action car nos actions ne nous définissent pas, et surtout, nous avons le droit de nous tromper, c’est précisément ce que nous sommes venus apprendre: notre imperfection fait notre perfection.

Notre capacité à nous tromper, à admettre notre erreur et à continuer à nous aimer et nous estimer en dépit de cela, voilà notre réelle force. Voilà comment sortir de la peur et nous ouvrir à la confiance. Il n’y a pas de salut à obtenir; c’est à nous de nous le donner.

Échec et défaite

Un autre moyen est de ne pas confondre échec et défaite. Tout le monde vit des difficultés et des échecs. L’important est de ne pas nous laisser aller à la défaite. Nos échecs sont des leçons. Ce sont elles qui nous permettent de grandir, de faire mieux la prochaine fois. Elles permettent notre évolution. Alors, cessons de nous culpabiliser d’échouer. Relevez-vous, continuez. Acceptez vos échecs, n’admettez jamais la défaite!

Viser notre potentiel

Tout ce que nous vivons existe à la fois sur le plan de la peur et de la confiance. Ce que nous vivons sur le plan de la peur est le pire scénario que nous imaginons. Ce que nous pouvons vivre sur le plan de la confiance s’appelle un potentiel. Et entre les deux, il y a un millier de possibilités. Si vous souhaitez quelque chose vous devez vous placer sur la fréquence vibratoire de ce que vous voulez. Votre problème existe dans la vibration de la peur, pour le solutionner, vous devez vous placer dans la vibration de la confiance. Regardez vos difficultés, et visez le potentiel. Et voyez votre vie se transformer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *