Masculin sacré et spiritualité ancrée dans la vie

Il est tentant de confiner la spiritualité à un aspect de notre vie, et oublier qu’elle fait partie intégrante de notre quotidien de manière générale. Cette année, qui est extrêmement intense, avec les profonds changements énergétiques et vibratoires (transition vers la 5ème dimension) que nous vivons, et de nombreux cycles de planètes rétrogrades, nous contraint à modifier notre spiritualité,  càd notre manière de vivre, en prenant conscience des puissants déséquilibres qui existent dans notre vie, tant personnelle que collective. 

2018 en tant qu’année universelle 11, nous ramène à notre dimension divine, en nous rappelant que nous sommes tous liés et en nous confrontant aux difficultés qui existent au niveau de l’humanité, de la terre entière. Presque chaque personne a vécu de profondes difficultés cette année, pour nous ramener vers la prise de conscience et la nécessité de transformer notre manière d’être. C’est lorsque nous sommes touchés personnellement que nous prenons le temps de nous arrêter et de nous poser des questions. Et c’est à cela que servent les cycles rétrogrades. 

 

Mars a été rétrograde tout l’été, nous forçant à nous arrêter, stoppant net notre action, notre énergie, notre élan vers l’avant. Beaucoup ont eu des accidents, des maladies (même bénignes), ont perdu leur emploi, etc. pour être poussés à marquer un temps d’arrêt, pour prendre le temps de réfléchir à cette course effrénée dans laquelle la plupart d’entre nous sommes pris.

Neptune est encore rétrograde jusqu’à novembre, nous poussant à faire tomber le voile de nos illusions, à abandonner une spiritualité trop haut perchée et désincarnée pour revenir dans notre réalité et ajuster ce qui a besoin de l’être, pour tous. Lorsque Neptune est rétrograde, il n’est plus possible de continuer à prôner des idéaux de lumière et d’amour; il nous faut confronter nos croyances à la réalité et ajuster. Il nous faut revenir à la vie physique, à notre incarnation dans le monde, car c’est uniquement en étant connectés à la matière que nous pourrons changer les choses. 

Vénus sera rétrograde en octobre, nous encourageant à revoir et redéfinir nos valeurs ainsi que notre manière d’être en relation avec les autres et avec le monde qui nous entoure. Qu’est-ce qui est important à nos yeux, quelle valeur accordons-nous à notre vie, au monde, à ce et ceux qui nous entourent? Savons-nous nous valoriser, valoriser nos talents, nos idéaux? Quelle valeur accordons-nous de la valeur à ce dont nous nous entourons (vêtements, mobilier, personnes, communauté)? 

Uranus, rétrograde jusque janvier, nous incitera à utiliser notre pouvoir de rébellion et à nous positionner, si besoin en nous confrontant à ce qui a été mis en place dans nos vies personnelles mais aussi collectives, pour recréer de nouvelles fondations plus solides.

Et Chiron, rétrograde depuis avril, et jusque février 2019, vient exposer à nu nos blessures, les nôtres, mais aussi celles de la terre, des animaux et de l’humanité pour pouvoir les guérir, pour mettre en place des stratégies de guérison et de retour à une vie plus saine pour soi et pour le monde. 

 

Le monde entier est amené à revoir sa définition de la vie, à faire le point sur sa part de responsabilités et les conséquences au niveau collectif, à mettre en place une spiritualité (qui pour certains sera une pratique spirituelle, pour d’autres une philosophie de vie ou un principe moral, chacun est spirituel, tout ce que nous faisons est spirituel, tous nos choix sont empreints de notre spiritualité) qui nous ramènera à la vie, à l’abondance et à la joie.  

 

Et ça et là nous pouvons déjà voir des choses qui sont mises en place. Je voudrais partager ce magnifique discours qui témoigne d’un beau masculin sacré :

Prise de responsabilités, décisions pratiques et pragmatiques, usage de l’autorité pour le bien-être individuel et collectif, discipline, stratégie de construction d’un système sain, conducteur de vie, prospère et positionnement, si besoin par la confrontation, permettant de revenir à plus d’ordre…
 
Ces qualités qu’incarnent Arnaud, témoignent d’un masculin sacré sain, càd l’opposé de ce que nous avons connu jusqu’à présent de manière générale: des abus d’autorité, recherche de profit personnel, immoralité, dédain pour la discipline, et tendances destructrices. Lui met en avant des  qualités masculines saines et porteuses de vie; et ces qualités, nous devons les encourager chez nos dirigeants, mais aussi en nous car nous avons tous en nous un aspect masculin et un aspect féminin. 
C’est de cette manière que nous sommes appelés à guérir le masculin sacré: revoir là où nous avons cessé de prendre des décisions qui favorisent une vie harmonieuse pour nous et pour les autres, par exemple: ne pas respecter le code de la route et les limitations de vitesse, consommer à tout-va, chercher le profit personnel sans se préoccuper des conséquences, destruction de la nature pour créer par exemple d’énormes centres commerciaux qui débordent de ‘choses’ vides et creuses, voire toxiques et inutiles…. . 
L’empereur, dans le tarot, représente le monarque, le dirigeant et le père de famille, qui est à la tête de son royaume, que ce soit un pays, une société, une famille ou soi, et qui est responsable de prendre des décisions qui favoriseront le bien-être, l’épanouissement et la prospérité de son peuple. En lumière, il démontre un modèle masculin sain, c’est une autorité saine, la compréhension que les lois, qui brident quelque peu notre liberté individuelle, favorisent l’harmonie de la communauté. Que la discipline, qui demande rigueur et persévérance, est nécessaire à l’acquisition de bases solides et stables. Dans notre société actuelle, le masculin est malade; nous ne gérons plus notre royaume, que ce soit notre planète, notre société, notre vie, notre santé, de manière saine. Nous avons une alimentation qui crée la maladie, la souffrance et la dégénérescence, nous avons un mode de vie qui pollue, tue et détruit, des habitudes qui ne favorisent pas le bien-être, la sérénité, la paix intérieure et nous vivons dans une impatience et une immédiateté qui ne laisse plus aucune place à la discipline et à la réalisation progressive de nos objectifs. Notre empereur intérieur, notre masculin intérieur, est aussi intoxiqué que ne le sont les dirigeants de notre monde, qui ne sont que le reflet de notre autorité masculine intérieure. 
Voici un magnifique discours… que nous allons entendre de plus en plus, et c’est tant mieux!
 

La Parole à Aurélien Barrau, un scientifique très respecté par sa communauté, astrophysicien spécialisé dans la physique des astroparticules, des trous noirs et en cosmologie

Publiée par Pepone Mms sur Lundi 17 septembre 2018

Quelques réflexions sur le masculin sacré:
– De quelle manière abusez-vous de votre autorité: abus de pouvoir, domination, tendance à créer du conflit (relations, envers les autres, envers vous-mêmes)? 
– Ou de quelle manière renoncez-vous à votre autorité en faisant preuve de laxisme, en refusant de prendre votre responsabilité, de vous positionner, en vous posant comme victime? 
– Dans quel domaine/ circonstance avez-vous besoin de réinstaller plus de discipline ou de structure?  (alimentation, bien-être, santé, relations, etc.)
– quelles blessures créent des schémas de tyrannie: conflit, critique intempestive, rapports de force, etc?
– Que voulez-vous réaliser, dans votre vie, dans votre communauté, dans le monde, et de quelle manière avez-vous besoin de vous organiser (à travers des règles, de la discipline, une prise de responsabilité, des choix fermes) pour le mettre en place ? 
– De quelle manière pouvez-vous mettre de l’ordre dans vos priorités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *