Samhain et le nettoyage sacré

Samhain, le festival des morts et le nouvel an des sorcières, est probablement le festival le plus important en magie. Les anciens avaient beaucoup de révérence pour l’obscurité et pour la mort; le noir symbolise à la fois le vide et l’infini des possibles; et la mort était et est toujours effrayante, elle nous rappelle notre propre mort à venir, et c’est probablement dans la mort que nous pouvons nous sentir pleinement vivants. Ainsi, Samhain est à la fois le jour des morts et la veille du nouvel an… 

Dans les traditions païennes, les festivals se préparaient à l’avance, souvent pendant plusieurs jours. Il fallait organiser, préparer, rassembler… mais aussi faire du nettoyage. De nos jours, lorsqu’on parle de nettoyage en magie, on pense à la purification, on pense à passer nos cartes, nos cristaux, notre maison éventuellement à la sauge. Mais pour moi, c’est l’étape finale. Le nettoyage, c’est bien plus que cela, et cela passe par la tâche la plus triviale qui soit: nettoyer la maison, càd dépoussiérer, ranger, trier et nettoyer à l’eau. Ca ne vous semble peut-être pas très magique, mais c’est pour moi l’acte magique le plus puissant qui soit.

Faire de la magie ou réaliser un rituel, c’est transformer et créer; et cela ne vous viendrait certainement pas à l’idée de construire une nouvelle maison sur les ruines d’une ancienne. Pratiquer un acte magique permet d’élargir notre champ de possibilités et ainsi d’attirer des opportunités auxquelles nous ne serions pas ouverts sans ce processus transformatif. Et pour élarigir les possibilités, il faut d’abord faire place neuve…

 

Pourquoi le nettoyage est un acte magique? 

Nous avons tous un endroit où nous mettons ce qui ne sert pas, ce qui pourrait servir un jour, ce dont nous ne savons pas quoi faire mais que nous voulons garder. Et puis, un jour, cet endroit que nous avons rempli de tout un tas de choses nous irrite au point que nous ne voulons même plus y toucher ou y mettre les pieds. Et alors, nous trouvons d’autres endroits pour y stocker des choses que nous n’utilisons pas vraiment, que nous voulons garder mais qui nous encombrent. Une commode commence à se remplir, puis des tiroirs, puis des armoires, l’arrière des portes, le dessous de lit, le garage, le grenier, la voiture, le jardin…

Et puis un jour, nous nous rendons compte que dès le matin, nous sommes fatigués, que dès que nous entrons dans une pièce, nous n’avons qu’une envie, c’est d’en sortir. C’est parce que toutes ces choses que nous accumulons nous pèsent. Et ce n’est pas une métaphore; elles pèsent véritablement sur notre conscience, elles drainent notre énergie, elles nous empêchent de nous sentir libres et légers, elles nous retiennent dans le passé et les souvenirs, qui sont parfois agréables mais qui sont souvent des souvenirs que nous préférerions oublier ou qui ne résonnent pas avec la vie que nous désirons. 

Et ainsi, toutes ces choses qui sont là mais ne nous servent pas bloquent la circulation de l’énergie et donc bloquent l’entrée dans notre vie de nouvelles possibilités car tout l’espace est déjà occupé, dans notre maison et dans notre conscience et nos pensées.

 

Imaginons que vous souhaitez rencontrer quelqu’un, et vous mettez en place un rituel. Si vous pratiquez la magie, vous pouvez réaliser un ‘vrai’ rituel, mais nous pratiquons des rituels dans la vie de tous les jours comme répéter des affirmations, visualiser un couple idéal ou autre chose. Mais vous avez toujours dans le tiroir de votre table de chevet une photo de votre ex, ou un cadeau qu’il ou elle vous a offert. Ou bien vous voulez changer de travail mais vous restez dans les mêmes routines, tous les jours voyez les mêmes dossiers que vous devez trier ou travailler et dont vous ne voyez pas la fin. 

 

La matière comme reflet de nos schémas 

La matière est immuable; elle correspond aux pentacles dans le tarot. Elle est fixe, solide et stagnante. Vous pouvez faire toutes les visualisations que  vous voulez, votre chaise restera toujours une chaise… Et toute la matière, tous les objets qui vous entourent sont, pour votre inconscient, des ‘preuves’ de la stabilité de votre vie et des rappels que votre vie ne peut pas changer. Ainsi, lorsque vous placez une intention, de faire une rencontre, de trouver un job, d’acheter une nouvelle voiture, il faut que votre intention, çàd votre pensée, se confronte à tout le poids de la matière ancrée dans votre vie. C’est en partie pour cette raison que les affirmations ne fonctionnent pas; parce que tout ce qui nous entoure au quotidien nous ancre dans d’anciens schémas et nous retient. Notre maison est le reflet de notre inconscient; tout ce qui nous entoure, les meubles, les objets, les livres, les vêtements, sont des schémas qui correspondent à des intentions passées. Certains de ces schémas sont encore valides pour nous mais la plupart sont désuets. Si nous nous arrêtons pour réfléchir à notre vie nos pensons généralement: si c’était à refaire, je n’achèterais pas tel canapé, ou telle armoire, ou telle tenue… Parce que la matière est fixe et immuable, mais nous continuons à évoluer, notre énergie change de vibration à mesure que nous avançons. 

La conscience de pauvreté

En outre, la magie est tout l’inverse de la conscience de pauvreté. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette notion. La conscience de pauvreté est différente de la pauvreté elle-même. Avoir une conscience de pauvreté, c’est entretenir des croyances que nous sommes pauvres, que nous ne sommes pas assez bien, ou des ressentis de honte ou d’infériorité. Et comme la magie, c’est s’ouvrir à de nouvelles opportunités qui nous aideront à réaliser nos rêves, si nous nous sentons minables, ce que nous allons manifester restera dans cette vibration.

La conscience de pauvreté commence généralement simplement; nous nous disons que nous n’avons pas beaucoup d’argent, et donc nous achetons des choses ‘pas chères’, dans les grandes surfaces, les grands magasins, les chaines, là où la qualité est moyenne et les prix bas. Le plus souvent, nous arrivons à nous donner une bonne apparence au travail, en famille, avec les amis, mais dans notre intimité, c’est différent. Puisque nous n’avons pas investi dans de la valeur, rapidement, cela se manifeste dans notre vie: un appareil ménager bon marché qui fonctionne moins bien, de la vaisselle qui s’ébrèche, un canapé qui se déchire ou se tache, nous accumulons  puis nous nous retrouvons encombrés, nous laissons les choses trainer, elles prennent la poussière… Nous pensons qu’en achetant pas cher, nous pourrons facilement remplacer, mais puisque ce dont nous nous entourons n’a pas vraiment de valeur, nous n’en prenons pas vraiment soin, et nous ne remarquons pas vraiment leur détérioration.

Pourtant, toutes ces choses abimées, tachées, qui ne fonctionnent plus, que nous devons réparer ou jeter mais que nous gardons pour le moment de côté nous pèsent, nous rappellent notre peu de valeur. Ces choses qui nous entourent nous font nous sentir pauvres, mais nous nous disons que c’est ainsi et nous finissons pas l’accepter. Nous manquons d’estime, nous pouvons avoir honte que quelqu’un vienne chez nous. Et cela se reflète dans notre travail où nous sommes peu ou mal considéré, dans nos relations où nous pensons avoir fait de belles rencontres et puis nous nous faisons manipuler et au final nous vivons de la souffrance, de l’humiliation, de l’abandon et nous nous lamentons sur notre sort. Et lorsque nous rentrons, notre quotidien nous rappelle la pauvreté de notre vie. Nous nous sentons constamment fatigués, tout nous pèse et nous sombrons dans l’apathie et le découragement. 

La conscience de pauvreté n’a rien à voir avec la pauvreté elle-même; une personne riche peut se sentir pauvre; vous pouvez acheter un vêtement de qualité ou de marque mais vous allez le tacher ou l’abimer très rapidement, vous vous accrochez au matériel pour vous donner une certaine image et vous vivrez dans la peur de perdre ce que vous avez… 

Et si vous avez une conscience de pauvreté, qui se manifeste dans votre vie par un manque d’estime de vous, un sentiment de dévalorisation personnelle, l’impression de ne pas être assez bien, et si ce qui vous entoure dans votre quotidien vous rappelle cette conscience que vous portez, si votre tasse du matin est ébréchée, si un vase est fendu, si votre évier de cuisine est taché par la saleté, etc. vous ne croirez pas que tout est possible. Même si consciemment vous ne remarquez plus toutes ces choses abimées ou ternies qui vous entourent, votre inconscient le perçoit et l’utilise pour vous titiller en vous rappelant constamment votre peu de valeur. La boucle se boucle et vous tournez en rond… 

Puisque la magie, c’est créer de nouvelles possibilités, créer des conditions, à travers un rituel, càd une intention appuyée par un acte magique, pour manifester quelque chose que vous voulez, pour que le rituel fonctionne, pour que vous puissiez vraiment attirer de nouvelles opportunités dans votre vie, il vous faut d’abord vous débarrasser des anciens schémas qui alimentent la stagnation, la croyance que vous ne méritez pas, que le changement n’est pas possible, que vous avez toujours connu telle situation (une personne qui vous trompe, un travail dévalorisant, etc.) et donc cela ne changera pas… 

 

Les festivals, portails de changement

Les festivals de la roue de l’année, sont des moments idéaux pour faire du nettoyage, parce que ce sont des moments entre deux. L’équinoxe du printemps est un moment où nous ne sommes plus en hiver mais pas encore tout à fait au printemps, c’est un point de bascule, un espèce d’espace suspendu, donc un moment où le changement est possible. Et Samhain est probablement le festival par excellence pour faire ce nettoyage, puisque Samhain est un moment pour honorer ce qui est mort dans notre vie, ce qui ne nous sert plus, ce dont nous n’avons plus besoin, ce dont nous ne voulons plus, pour pouvoir attirer de nouvelles expériences ensuite.

Cela fait des mois que je range, je trie, je nettoie, je jette, je désencombre. On me demande souvent si je vais déménager, mais en réalité, je prépare simplement le changement, et inconsciemment j’ai préparé ce moment de Samhain, où enfin, l’énergie dans ma maison circule de manière fluide et où l’énergie correspond à ce qui me convient et ce que je souhaite attirer à moi. Et lorsque l’énergie circule, tout devient possible car elle suit le cours des cycles et donc, à Samhain, ce qui est mort va pouvoir se dissoudre pour ouvrir la voie à une renaissance. Nettoyer, ranger, trier, c’est honorer la matière et se connecter à la puissance du changement directement dans l’instant. Et généralement, lorsque je fais du gros nettoyage, notamment à l’occasion des festivals, j’ai mon journal à portée de mains car j’ai toujours tout un tas d’idées, de compréhension ou d’intuitions qui me viennent… 

Rituel

Et donc pour Samhain, je vous propose un rituel d’une puissance sans pareille. Si vous souhaitez attirer du changement dans votre vie, du vrai changement, profitez de ce festival pour faire un profond nettoyage dans votre maison. Pas uniquement dépoussiérer et laver le sol, mais nettoyer votre maison avec la conscience de vous débarrasser des anciens schémas qui bloquent l’entrée dans votre vie de ce que vous désirez.

Faites le tour de votre maison ou de votre appartement, voyez ce qui vous pèse, ce qui vous donne l’impression de vous sentir lourd ou vidé, épuisé, ouvrez les placards et les armoires, voyez ceux qui sont sales, encombrés. Si vous ne pouvez pas déplacer un objet librement, sans devoir jouer un jeu de dominos, c’est qu’il est temps de faire du nettoyage pour permettre une circulation de l’énergie. Faites l’inventaire de tout ce dont vous ne voulez plus, tout ce qui bloque l’arrivée dans votre vie de ce que vous souhaitez vraiment, un travail, une relation, un style de vie, un sentiment de sérénité intérieure, et ensuite nettoyez votre maison en conscience, étape par étape en honorant ce qui est terminé, ce qui vous a servi mais aujourd’hui n’a plus sa place dans votre vie. Donnez, recyclez, jetez et faites de la place pour qu’au printemps, vous puissiez accueillir la nouveauté, du vrai changement pour manifester vos rêves. 

Bon festival de Samhain! 

7 réflexions sur « Samhain et le nettoyage sacré »

  1. Bonsoir Vanessa,

    Merci pour ce bel article❤️! Cet article me parle : dans mon dressing, 4 caisses remplies que j’ouvre rarement encombrent mon placard. Ce matin, je me suis donnée comme objectif de les vider dans les jours à venir
    Bon festival de Samhain!

  2. Bonjour Vanessa,

    Merci pour cet article, super intéressant et utile !

    La conscience de pauvreté, très bien expliquée, super aide pour comprendre, intégrer et en sortir.
    Avec ce week-end de 4 jours, je vais appliquer vos conseils, et faire le la place, et peau neuve !

    J’ai déjà enclenché ce process depuis quelques mois, mais là vous m’avez motivée pour passer à la vitesse supérieur 🙂

    Encore merci,
    Bien à vous,
    Laure

  3. Bonsoir Vanessa,
    Effectivement, quand je rentre dans ma chambre , je suis anéantie . Tous les jours, je dis que je dois vider ma commode, que je dois faire brûler tout un tas de papiers qui sont inutiles. Et tous les jours , je n’ai pas la force de le faire.
    Je crois que s’est le bon moment pour le faire. Je vous remercie Vanessa pour le courage que vous nous donnez.
    Bon festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *