Yule – redonner son sens à la magie de l’hiver…

YULE – SOLSTICE D’HIVER

21 décembre

Dans le passé, à l’approche de l’hiver, je souffrais de ce qu’on appelait le ‘blues de l’hiver’ ou une ‘dépression saisonnière’. Je me sentais triste, j’étais constamment fatiguée et j’avais très peu d’énergie. Et puis, il y a quelques années, j’ai découvert les anciennes traditions celtiques qui m’ont reconnectée avec la nature… Aujourd’hui, Yule est devenu un véritable moment de joie et de profonde connexion avec la nature et mes guides. 

Avec Samhain, que nous venons de célébrer le 31 octobre, nous sommes entrés dans la période sombre et froide de l’année. Yule, qui célèbre le solstice d’hiver, marque le jour le plus court et la nuit la plus longue de l’année.

A mesure que la terre se dépouille, que les jours deviennent de plus en plus courts et que l’obscurité s’installe, les anciens se demandaient ‘cela va-t-il durer toujours ?’ Mais à Yule, la lumière du soleil cesse de décroitre ; alors que le soleil s’immobilise dans le ciel pendant quelques jours, arrive ce moment où les jours commencent à s’allonger à nouveau, ramenant petit à petit la lumière.

Bien entendu, aujourd’hui nous savons qu’après l’hiver la lumière et la chaleur reviendront et que le printemps succèdera à l’hiver. Mais lorsque nous faisons l’expérience personnelle de l’obscurité, du dépouillement et du froid, lorsque des situations ou des relations meurent et que nous nous retrouvons sans plus rien, nous pouvons parfois nous demander si la joie et la lumière finiront par revenir un jour dans notre vie. Beaucoup d’entre nous avons fait l’expérience de ces périodes où nous pensons que nous ne pouvons pas tomber plus bas, et où nous nous demandons si nous allons rester dans ce trou sombre ou si un jour nous reverrons la lumière au bout du tunnel. C’est aussi cette obscurité qui est symbolisée par Yule ; le retour du soleil nous rassure que la confiance que la joie, l’abondance et la force retourneront bientôt car la Roue de l’année nous rappelle que tout dans la vie est cyclique, que rien ne dure et qu’après des temps rudes, nous renaitrons, transformés, plus forts, plus sages mais aussi plus confiants dans le processus parfait de la vie. Et lorsque la lumière finit par revenir, à Yule ou après une période particulièrement sombre ou dépouillée, célébrer le retour à la vie est alors un pure bonheur…

 

Le festival de Yule trouve son origine dans la simplicité de la nature. Comme c’est le cas pour la plupart des fêtes païennes, cette célébration été reprise et transformée par le catholicisme lors de la suppression des traditions centrées autour du féminin pour instaurer une domination patriarcale et dogmatique. Je vous emmène explorer le sens de la célébration du solstice d’hiver, de Yule, festival de la lumière, de l’espoir et du renouveau… 

 

YULE – LE RETOUR DE L’ENFANT SOLEIL

Yule, au départ célébré le 21 décembre pour marquer le solstice d’hiver, a été remplacé dans la religions chrétienne par Noël, qui célèbre le mythe de la naissance de l’enfant Jésus, un roi et sauveur, né d’une Vierge.

Dans les traditions celtiques, donc bien avant le christianisme, Yule célébrait le retour du soleil, au moment du solstice d’hiver. Chaque année, la constellation de la Vierge donne naissance au Soleil qui revient lors du Solstice d’hiver; le soleil a ainsi été représenté comme un jeune enfant. Et dans toutes les traditions, le soleil a toujours été associé à un roi. Cette histoire aux origines astrologiques de la naissance, de la mort et de la résurrection du fils de la vierge (the Sun born from the Virgo, devenu the Son born from the Virgin) a été reprise, entre autre, dans le dogme chrétien que l’on connait actuellement.

Pour nos ancêtres, le roi soleil, né de la constellation de la vierge, mourait et renaissait chaque année; et sa renaissance était célébrée lors du festival de Yule.

 

LE ROI HOUX ET LE ROI CHENE

Le solstice d’hiver est le moment où le soleil décroissant cède la place au soleil croissant. Dans les traditions celtiques, ce moment a été représenté par la lutte entre le Roi Houx et le Roi Chêne. Le Roi Houx est associé à la partie sombre de l’année, de l’été à Yule ; ensuite, il laisse la place au jeune Roi Chêne, qui est associé à la partie lumineuse de l’année, de Yule à l’été. 

Le roi Houx est un dieu mature, orné de houx; ses baies rouges symbolisent la vigueur et la force malgré le froid de l’hiver.

Ce dieu de l’hiver a ensuite donné naissance au personnage du Père Noel.

 

Et le Roi Chêne, le frère et rival du Roi Houx, est quant à lui représenté par un jeune homme portant une couronne de feuillages verts symbolisant la nature verdoyante de l’été.

Ce jeune dieu de la nature a été adopté par le catholicisme pour symboliser de manière très différente ce même Enfant roi sous les traits de Jésus.

 

LES ARBRES DE YULE

 

Les Celtes vivaient en connexion très étroite avec la nature et chaque arbre avait des propriétés spirituelles spécifiques. Le sapin était un des arbres que les Celtes associaient à Yule car le sapin est un arbre persistant, càd qu’il reste vert toute l’année et ne perd pas ses épines. Le sapin symbolisait ainsi la vie qui persiste au cœur de l’hiver, et donc la renaissance, la protection, la force et l’espoir.

Les décorations du sapin

On décorait un sapin dans le village pour assurer qu’il y ait toujours de la lumière, tout au long de l’année, et ainsi rappeler que la vie est éternelle et cyclique.

Le sapin était traditionnellement garni avec des bougies, qui représentaient la lumière du soleil, des boules pour symboliser la lune et des objets découpés en formes d’étoiles. De nos jours, même si nous n’en connaissons plus le sens, nous continuons de décorer l’arbre de Noel avec des guirlandes lumineuses, des boules et une étoile fixée au sommet du sapin… On y suspendait aussi parfois des bâtons de cannelle, une épice qui réchauffe et réconforte et des écorces d’orange, l’orange étant associée au soleil. Et on ajoutait des baies, pour les oiseaux.

Il était aussi coutume d’installer un sapin dans la maison, pour que les esprits de la nature aient un endroit chaud pour passer l’hiver. Des petites clochettes étaient suspendues pour appeler les Fées et les Esprits de la nature, et pour chasser les mauvais esprits, et de la nourriture ou des bonbons étaient accrochés dans les branches pour qu’ils aient de quoi se nourrir.

 

LE HOUX

Le houx était un autre arbre associé à Yule. Nous avons déjà vu la symbolique du Roi Houx. Les anciens décoraient aussi leur porte d’entrée et leurs fenêtres avec des branches de houx; les feuilles symbolisaient l’espoir et les baies rouges représentaient la force et la vigueur. Aussi, le houx suspendu à la porte d’entrée, avec ses feuilles sont pointues, évitait que les esprits indésirables n’entrent dans la maison.

 

LE REPAS DE YULE

Comme dans toutes les traditions, les célébrations celtiques se déroulaient aussi autour d’une table avec de la nourriture, pour symboliser et célébrer l’abondance de la Terre Mère.

Après avoir créé une ambiance festive avec des lumières et un sapin, le repas éveillait le sentiment de joie, d’abondance et d’espoir.

 

LA BUCHE DE YULE

 

Le soir de Yule, les anciens faisaient brûler une bûche, soigneusement séléctionnée car elle devait brûler pendant 12 jours, jusqu’à la nouvelle année. Cette énorme bûche était allumée en suivant un rituel : les restes de la bûche de l’année précédente servaient à allumer la nouvelle bûche. 

Aujourd’hui, la bûche de Yule, allumée dans la maison pour symboliser le feu et la chaleur du soleil qui revient, a été remplacée par une bûche de Noël qui se mange à la fin du repas…

Voici un petit poème que l’on récitait parfois à Yule:

May the log burn,
May the wheel turn,
May evil spurn,
May the Sun return

Puisse la bûche se consumer,
La roue tourner,
Le mal être repoussé,
Et le soleil retourner.

 

ECHANGE DE CADEAUX

Le festival de Yule symbolise la renaissance de l’enfant Soleil ; c’est donc un moment de joie et de célébration en famille. Déjà dans les temps anciens, il était coutume d’échanger des cadeaux. En réalité, au départ, on déposait au pied de l’arbre de Yule des cadeaux pour les dieux, pour qu’ils nous soient favorables… 

Pendant l’hiver, les anciens vivaient davantage à l’intérieur et la vie était moins active. Il était donc possible de s’adonner à des activités créatives, et de préparer des cadeaux faits mains pour les offrir à l’occasion de Yule. Les cadeaux étaient généralement appropriés pour la période : un livre, un vêtement chaud, une coupe ou une tasse, des outils, des plantes ou de la nourriture.

 

LES CELEBRATIONS DU SOLEIL  DANS LE MONDE

D’autres coutumes similaires à la célébration de Yule se retrouvent dans le monde.

Cette fête existaient aussi dans les pays nordiques, où on célébrait le festival de Jul en décorant un arbre et en allumant une bûche.

Plus tard, les Romains ont célébré les Saturnales, une très grande fête qui durait du 17 au 24 décembre, en l’honneur du dieu Saturne. Le 25 décembre était le jour de la ‘naissance du soleil invaincu’ qui donnait lieu à des sacrifices, des cadeaux et des festivités. 

Dans l’ancienne Egypte, le dieu soleil Ra était célébré en signe de remerciement pour la fertilité de la terre et des récoltes.  

 

NOEL

Bien que nous célébrons Noël le 25 décembre, il n’est nulle part fait mention d’une date pour la naissance du Christ. C’est autour du 3èmesiècle, alors que les nouvelles célébrations chrétiennes se heurtaient encore aux anciennes coutumes que l’Eglise a décidé de fixer la date de la naissance du Christ au 6 janvier.

Un peu plus tard, la date a été changée au 25 décembre, pour coïncider avec le jour de la naissance du soleil invaincu des Saturnales. Mais encore au 4èmesiècle, les anciennes coutumes coexistaient avec la nouvelle fête de Noël. Il faudra attendre le 8èmesiècle pour que Noël devienne une fête officielle et ne finisse par remplacer et faire disparaitre les anciennes traditions.

 

L’esprit de Yule 

Avant tout, Yule célèbre le retour de la lumière, du soleil, de la chaleur et symboliquement de l’espoir dans les temps d’obscurité. Ce festival est un temps de célébration avec nos proches et d’exploration de soi et de la spiritualité.

Et la roue tourne…  

Je vous souhaite une magnifique célébration de Yule ❄️

 

Pour soutenir ce que je partage – https://www.paypal.me/VanessaVaia

4 réflexions sur « Yule – redonner son sens à la magie de l’hiver… »

  1. Bonjour et merci pour ces faits historiques .
    Il est bon de se reconnecter avec notre passé qui fêtait la nature , et par lå même nous reconnecter avec notre nature profonde.
    Je me suis réconciliėe avec l’hiver et avec moi même.
    Bon solstice d’hiver à tous.

  2. Merci de tout coeur pour cet article qui m »a beaucoup appris, J’ignorais que cette nuit la plus longue de l’année était chargée d’autant de symbolique,
    Toute jeune dans ma pratique « consciente » de ma spiritualité je veillerai à fêter avec mes anges et mes guides ce beau retour dans la lumière,
    Merci à vous,
    Christine

  3. Merci beaucoup pour ce joli moment d échange..Cela me fais du bien de lire tous ces beaux passages.
    Je vous souhaite de très belles fêtes.
    M -L Grand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *