Dépression et sensibilité

La grande majorité d’entre nous vivons, au moins à un moment de notre vie, des moments sombres.

Nous vivons ces moments de manière différente : à travers la perte d’un emploi, un divorce ou une rupture majeure, la perte d’un être cher ou l’effondrement d’un projet dans lequel nous avions investi tout notre être… Parfois il s’agit d’une succession d’évènements qui s’enchainent comme une spirale qui nous emporte dans un trou qui peut nous sembler de plus en plus profond, de plus en plus noir, comme si notre chute n’allait jamais s’arrêter…

J’ai connu des expériences récurrentes de dépression et 2018 a été pour moi une autre période sombre, de profonde souffrance, de profonde solitude … Ce sujet me touche donc beaucoup. 

 

La dépression est un processus intense qui mène à une mort ; il n’est pas toujours nécessaire de passer par une mort physique pour en faire l’expérience, tout aussi vive et intense. C’est la mort d’une partie de nous, d’un mode de fonctionnement qui nous enferme et qui a besoin de voler en éclats afin de révéler notre lumière intérieure et permettre une nouvelle expansion. La dépression est associée à une chute, à la sensation de tomber dans un trou sans fond, parce que c’est un processus qui nous oblige à lâcher le contrôle que notre ego a mis en place et auquel il s’accroche, convaincu de son pouvoir à diriger la vie. Lorsque nous tombons ainsi, tous nos repères s’effondrent, la réalité telle que nous la connaissions se dissout devant nos yeux, nous confrontant à la désintégration, au vide, à l’impuissance et activant des émotions aigues d’anxiété, d’angoisse, de doute, et de panique. Nous nous sentons incompris, abandonnés, laissés de côté et surtout très seuls face à notre désespoir.

Généralement, ces épreuves que nous traversons nous amènent à découvrir la spiritualité. Puisque tout ce qui donnait du sens à notre vie s’est liquéfié, puisque personne ne semble pouvoir même comprendre notre désarroi, nous cherchons ailleurs un réconfort, un sens et une raison de continuer. C’est dans ces moments que nous rencontrons généralement un archétype : un ange, Marie, Gaia… une énergie d’abord impalpable mais qui devient peu à peu de plus en plus tangible et présente. Ces archétypes, semblables à l’étoile dans le tarot, ramènent un peu d’espoir dans notre vie en nous aidant à percevoir une lumière dans l’obscurité qui nous entoure et nous oppresse.

Alors, progressivement, nous revenons à la vie, nous respirons à nouveau et nous nous sentons accompagnés et soutenus. Nous découvrons un nouvel intérêt pour cette voie spirituelle que nous commençons à explorer. La lumière au bout du tunnel semble se rapprocher et nous avançons sur ce nouveau chemin avec un regard nouveau.

 

Et puis un jour nous revivons des situations qui nous ébranlent, qui déstabilisent nos nouvelles fondations. Cette fois, nous sommes armés, nous avons nos nouvelles croyances spirituelles, nous sommes accompagnés des archétypes qui ont croisé notre chemin et nous restons confiants.

Nous consultons nos cartes, nous prions nos guides, nous travaillons sur nos ombres, nous entreprenons une thérapie, et nous comprenons qu’il nous faut replonger dans les souffrances de notre passé, celles que nous pensions avoir ‘réglées’… Progressivement nous émergeons, et nous mettons en place des changements dans notre vie : nous mettons fin à des relations qui ne nous conviennent pas, nous quittons un emploi insatisfaisant pour démarrer une carrière plus riche de sens, …

Dans une de mes formations, on nous avait dit que la première fois, le divin vient nous aider pour nous montrer le chemin, nous montrer que c’est possible et la seconde fois, c’est à nous de faire le chemin par nous-même…

 

Mais après quelques temps, alors que nous pensons être stables et forts dans notre connexion, à nouveau la vie vient semer le chaos et la vague nous emporte. Souvent, la dépression est plus aigüe, cette règle des trois… La spirale s’intensifie, l’obscurité que nous pensions pouvoir tenir à distance nous envahit petit à petit et nous replongeons dans la dépression avec ce sentiment de confusion et d’impuissance : pourquoi notre spiritualité ne nous préserve-t-elle pas de ces épreuves ? Nous nous sommes éveillés, nous avons changé et pourtant nous nous sentons tout aussi confus et vulnérables…  

 

On ne gère pas la dépression, de même qu’on ne gère pas la mort. C’est une expérience qui nous emporte, nous traverse et nous transperce et nous ramène à la seule réalité qui existe : rien n’est permanent, tout est cyclique et les cycles sont rythmés par la dualité de ce monde, la lumière et l’obscurité, la joie et la douleur, la vie et la mort. Nous avons choisi une expérience humaine, dans un corps physique qui sent et ressent. Nous ne pouvons pas ne pas ressentir… Et c’est d’autant plus important pour tous ceux et celles d’entre nous qui sommes sensibles, empathiques, psychiques, qui refusent de se laisser enfermer dans un mode de vie conventionnel, qui ont soif de liberté et qui souhaitent profondément être un acteur de changement dans ce monde. Notre connexion à notre intuition et notre médiumnité vient de notre capacité à ressentir, même lorsque la souffrance semble insupportable et nous déchire de l’intérieur. Lorsque nous nous qualifions d’hypersensibles, nous nous fermons et nous bloquons notre nature sensible qui est hyper-stimulée et génère une souffrance permanente. Il nous faut plonger dans l’obscurité de nos profondeurs pour confronter notre ombre et y trouver en nous la lumière. Cela fait partie de notre chemin. Notre empathie et notre médiumnité nous permet d’être connecté à tout ce qui nous entoure, la joie et la souffrance… Et c’est ainsi qu’ensuite nous pourrons devenir une lumière pour les autres dans leurs moments sombres car nous pourrons partager la sagesse que nous avons découverte à travers notre propre expérience. 

La dépression nous transforme mais ce passage de la mort à la renaissance n’est ni systématique ni fluide. Tout dépend de notre degré de contrôle, de notre capacité à résister aux flots qui pourtant nous emportent et de notre refus de lâcher prise. Cette résistance et cette résilience peuvent venir de notre éducation, de nos croyances, et sont généralement accentuées par notre mode de vie actuel et une idée parfois biaisée de la spiritualité. La spiritualité n’est pas un processus linéaire qui nous conduit vers la lumière et nous prémunit de l’obscurité. Il nous faut faire une nouvelle expérience de la dépression parce que nous ne pouvons pas utiliser notre spiritualité comme un bouclier contre l’adversité.

La spiritualité new age actuelle propage l’idée que nous devons rester positifs et confiants. Mais l’illusion est que le positif et le négatif n’existent pas, ce ne sont que des jugements de la dualité que nous percevons dans ce monde. Cela ne sert à rien de vouloir penser positif car si nous sommes de nature optimiste, nous envisagerons de toutes manières les choses avec une perspective optimiste. Et si nous ne sommes pas animés par cet optimisme, c’est que nous portons des souffrances qui génèrent une tendance à ramener ce que nous vivons à nos expériences passées ou qui activent une anticipation inquiétante de l’avenir. Peu importe que nous pensions positif ou non, la vie se passera, et pour rester en vie, il nous faudra respirer, et donc nous donner la permission d’être vulnérables, et donc de ressentir. Lorsque nous voulons trop être positifs, nous ne respirons pas, nous bloquons les anciens schémas qui ont besoin d’être exprimés et libérés, nous ne sommes pas alignés avec le flot de la vie. La chute arrivera malgré tout; elle sera probablement plus intense, avec le risque de nous sentir victimes de nos circonstances et de nous enliser. 

En outre, il ne s’agit pas tant d’être optimistes ou positifs; il s’agit plutôt de progression spirituelle. Certaines situations que nous traversons ont pour but de tester notre foi, notre engagement envers nous-mêmes ou de nous pousser à mettre en pratique ce que nous avons appris. Les moments de lumière nous permettent de nous nourrir et les périodes sombres sont des opportunités pour libérer ce qui nous freine et consolider notre force intérieure. Une pratique spirituelle forte nous aide alors à rester centrés et voir les épreuves comme des étapes de notre évolution et donc de faire face aux turbulences tout en gardant notre cap. 

Ainsi, nous abandonner à l’expérience nous apprendra qu’il fait toujours plus sombre avant l’aube et que nous ne pouvons pas nous mettre à l’abri dans notre mental. L’ombre et la lumière aiguisent notre ressenti; en acceptant de ressentir, nous pourrons faire une expérience de nous-même et de la vie plus complète, nous pourrons éprouver plus d’équilibre et de fluidité et apprendre à nous laisser porter par les mouvements de la vie avec la confiance que tout passe. De même que les bons moments passent, les périodes plus éprouvantes finiront aussi par passer.

Et nous aurons grandi. 

 

La vie est cyclique, et la dépression reviendra encore certainement… mais plus nous accepterons de ressentir notre vulnérabilité plutôt que la repousser et plus nous pourrons surfer sur la vague en restant connectés à la confiance que même si nous ne le percevons pas dans le moment, la vie est évolutive et expansive et nous conduit toujours vers une renaissance qui nous aidera à exprimer notre être avec à chaque fois plus de liberté, d’authenticité, de gratitude et de confiance.

Etre intuitif, médium ou sorcière, c’est apprendre à vivre en connexion avec les cycles, donc à être dans le mouvement, et à ressentir intensément les nuances de la vie. C’est être pleinement vivants. 

Avec empathie pour accompagner votre chemin,

Vanessa

Guidance pour le mois d’octobre 2018

Bonjour tout le monde!

Nous voici arrivés en octobre, l’année se termine doucement…
Octobre sera encore très intense puisqu’il se passe beaucoup de choses. Ce mois joue la jonction entre laisser mourir et démarrer; il s’agit de laisser encore aller ce qui n’est plus juste pour pouvoir consolider ce que nous avons commencé à mettre en place au cours de cette année, même si ce n’est encore qu’à l’état de projet. 

Vénus rétrograde

Tout d’abord, à parti du 5 octobre et jusqu’au 16 novembre, Venus sera rétrograde. Vénus est bien entendu la déesse de l’amour et de la beauté; c’est aussi la planète des relations, de l’argent et donc du travail. 

Elle sera rétrograde dans le signe du scorpion alors que la fin de mois nous conduira aussi à Samhain. Il y a donc beaucoup d’énergie de mort, de fin qui se fait sentir. Ainsi, Vénus nous poussera à aller en nous pour observer nos relations intimes, nos attirances, notre sexualité, le désir, le plaisir et ce qui est tabou. Typiquement, lorsque Vénus est rétrograde, nous pouvons retrouver des personnes que nous avions perdu de vue, et cette période est notamment très favorable à un retour d’un ou d’une ex avec un fort attrait sexuel – attention car cela risquerait fort de ne pas durer, et surtout de raviver de profondes blessures, de manière à les guérir. 

De manière plus large, cette période nous aidera à nous libérer de tout ce qui est toxique (rapport à l’autre, à l’argent, à des peurs) pour créer des relations, un travail, un rapport à l’argent plus conscient et percevoir davantage la beauté en nous, autour de nous et dans ce que nous faisons. 

Elle nous poussera aussi à aller regarder à nos blessures profondes, notamment des blessures en lien avec le physique, la sexualité et la sensualité, notre sentiment de valeur, notre estime pour aller guérir nos blessures émotionnelles et ainsi laisser tomber nos masques pour ensuite nous ouvrir à de nouvelles connexions plus authentiques. 

En amour comme en argent, elle nous invitera à revoir là où nous donnons trop et où nous ne donnons pas assez, où nous sommes trop ouverts ou trop fermés. Vénus rétrograde en scorpion est une invitation à la guérison profonde et à la transformation. Nous serons poussés à revoir notre manière de placer des barrières, pour ne pas trop nous replier sur nous-même mais ne pas non plus nous laisser drainer excessivement, dans les domaines de l’amour, des relations, du travail et de l’argent. 

Nouvelle lune en balance

Le 8 octobre, il y aura une nouvelle lune dans le signe de la balance, également régie par Vénus… La nouvelle lune ouvre de nouvelles possibilités. Cette nouvelle lune apportera des opportunités dans le domaine des relations, ainsi que pour ce que nous aimons (un travail que nous aimons, un projet qui nous passionne, etc. ). Il pourrait aussi y avoir une sensation de déjà-vu, une situation déjà vécue pourrait revenir; cette fois nous devrions être plus fort pour la traverser. Ce sera la possibilité de retenter quelque chose, avec l’expérience acquise la première fois. 

Pleine lune en taureau

Ensuite, le 24 octobre, il y aura une pleine lune en taureau. Après avoir lâché ce qui nous empêche de nous affirmer avec la pleine lune en bélier, nous aurons la possibilité de laisser aller les relations qui ne nous servent plus ainsi que de créer davantage de stabilité dans le domaine des finances. 

A partir du 8 octobre et jusqu’au 3 décembre 2019, Jupiter, qui était en scorpion, passera dans le signe du sagittaire. Jupiter est la planète de l’expansion et de l’abondance; mais plutôt que de déverser beaucoup de chance, souvent, Jupiter vient magnifier ce qui bloque notre ouverture à l’expansion, la chance et l’abondance…

Jupiter en scorpion est venu mettre en avant des souffrances profondes et refoulées qui avaient besoin de mourir et de guérir. En sagittaire, Jupiter vient amener de l’aventure et l’envie d’explorer de nouveaux territoires; il vient nous pousser à nous améliorer en définissant un objectif à long-terme pour lequel nous devrons développer la foi et la confiance.  Après cette période particulièrement éprouvante de guérison profonde, Jupiter nous apprendra à avoir foi en quelque chose de plus grand que nous et nous laisser davantage porter. Le challenge de cette année sera d’éviter d’agir de manière trop impulsive, de voir de grandes opportunités là où il vaudrait mieux être prudent

Professionnellement, Jupiter en sagittaire encouragera à voir loin, à viser haut, à oser et ainsi inspirer les autres. 

Les voyages et les domaines de l’enseignement seront mis à l’honneur. 

Samhain

Enfin, le 31 octobre, Samhain marquera la fin de l’année païenne et la célébration du ‘Nouvel an des sorcières’. Samhain est le festival le plus festif et le plus magique. Ce jour devrait être festif, donner l’envie de s’amuser, de jouer… 

Octobre sera l’occasion de revoir nos relations, revoir ce/ceux à quoi nous accordons de la valeur, de faire entrer de nouvelles relations dans notre vie, d’apporter plus de stabilité aux projets et à nos finances et de laisser mourir une partie de nous qui ne nous est plus utile. 

 

Tirage octobre 2018

Voici un rapide aperçu des énergies de ce mois.

La pertinence des tirages m’émerveille toujours… 

Alors que l’énergie de la balance est très puissante (Vénus rétrograde, saison de la balance, nouvelle lune en balance), le roi d’épées nous encourage à développer une plus grande maitrise de nos pensées, à reprendre la responsabilité de nos idées afin de nous défaire des opinions de masse, cesser de nous laisser trop influencer par les autres. 

Il sera important, en octobre, de prendre le temps de réfléchir de manière objective à ce que nous voulons, et à ensuite agir concrètement pour le réaliser. Lorsque nous avons pris le temps de réfléchir  objectivement, lorsque nous avons suffisamment de clarté quant à ce que nous pouvons accomplir, le doute et la tendance à se conformer disparaissent.

Ensuite, the Laume nous encourage à couper court à des habitudes à trop donner, y compris sur le plan intime. Il nous faudra analyser là où nous avons perdu contact avec une partie de nos émotions, où nous sommes devenus durs et froids, parce que nous avons trop donné, parce que nous n’avons pas placé nos limites, parce que nous avons délaissé nos propres besoins au profit d’un autre ou d’autres. Il y a aussi un encouragement à guérir des blessures intimes en lien avec la sexualité, dans des situations où nous avons trop donné, où l’autre a abusé de nous ou profité de notre trop grande disposition à plaire, parce que nous attendions d’être valorisé, d’être aimé, d’être reconnu… 

Ensuite, nous pourrons laisser mourir cette partie de nous, cette partie entachée de honte, d’amertume, de manque d’estime qui crée du contrôle et de la dureté dans notre manière d’être. L’esprit de Samhain pourra emporter ce qui n’est plus juste ou utile, et seulement alors une porte pourra s’ouvrir, pour amener un grand changement dans notre vie, un changement irrévocable, un changement dans notre conscience. Ce changement ne viendra pas de nos efforts pour le mettre en place, inutile donc de forcer une porte qui reste fermées; la porte s’ouvrira uniquement lorsque ce sera juste. Et là où cette porte nous conduira… sera un mystère. 

 

Chaque mois, je propose une guidance en vidéo: 

Je prépare également un document de travail pour la pleine lune et pour les festivals:  

E-zine

Guidance pour le mois d’octobre 2018: La mort et la porte

Bonjour tout le monde!

Nous voici arrivés en octobre, l’année se termine doucement…
Octobre sera encore très intense puisqu’il se passe beaucoup de choses. Ce mois joue la jonction entre laisser mourir et démarrer; il s’agit de laisser encore aller ce qui n’est plus juste afin de pouvoir ensuite consolider ce que nous avons commencé à mettre en place au cours de cette année, même si ce n’est encore qu’à l’état de projet. 

VENUS RETROGRADE

Tout d’abord, à parti du 5 octobre et jusqu’au 16 novembre, Venus sera rétrograde. Vénus est bien entendu la déesse de l’amour et de la beauté; c’est aussi la planète des relations, de l’argent et donc du travail. 

Elle sera rétrograde dans le signe du scorpion alors que la fin de mois nous conduira aussi à Samhain. Il y a donc beaucoup d’énergie de mort, de fin qui se fait sentir. Ainsi, Vénus nous poussera à aller en nous pour observer nos relations intimes, nos attirances, notre sexualité, le désir, le plaisir et ce qui est tabou. Typiquement, lorsque Vénus est rétrograde, nous pouvons retrouver des personnes que nous avions perdu de vue, et cette période est notamment très favorable à un retour d’un ou d’une ex avec un fort attrait sexuel – attention car cela risquerait fort de ne pas durer, et surtout de raviver de profondes blessures, de manière à les guérir. 

De manière plus large, cette période nous aidera à nous libérer de tout ce qui est toxique (rapport à l’autre, à l’argent, à des peurs) pour créer des relations, un travail, un rapport à l’argent plus conscients et percevoir davantage la beauté en nous, autour de nous et dans ce que nous faisons. 

Elle nous poussera aussi à aller regarder à nos blessures profondes, notamment des blessures en lien avec le physique, la sexualité et la sensualité, notre sentiment de valeur, notre estime pour aller guérir nos blessures émotionnelles et ainsi laisser tomber nos masques pour ensuite nous ouvrir à de nouvelles connexions plus authentiques. 

En amour comme en argent, elle nous invitera à revoir là où nous donnons trop et où nous ne donnons pas assez, où nous sommes trop ouverts ou trop fermés. Vénus rétrograde en scorpion est une invitation à la guérison profonde et à la transformation. Nous serons poussés à revoir notre manière de placer des limites, pour ne pas trop nous replier sur nous-même mais ne pas non plus nous laisser drainer excessivement, dans les domaines de l’amour, des relations, du travail et de l’argent. 

NOUVELLE LUNE EN BALANCE 

Le 8 octobre, il y aura une nouvelle lune dans le signe de la balance, également régie par Vénus… La nouvelle lune ouvre de nouvelles possibilités. Cette nouvelle lune apportera des opportunités dans le domaine des relations, ainsi que pour ce que nous aimons (un travail que nous aimons, un projet qui nous passionne, etc. ). Il pourrait aussi y avoir une sensation de déjà-vu, une situation déjà vécue pourrait revenir; cette fois nous devrions être plus fort pour la traverser. Ce sera aussi la possibilité de retenter quelque chose, en s’appuyant sur l’expérience acquise la première fois. 

PLEINE LUNE EN TAUREAU

Ensuite, le 24 octobre, il y aura une pleine lune en taureau. Après avoir lâché ce qui nous empêche de nous affirmer avec la pleine lune en bélier, nous aurons la possibilité de laisser aller les relations qui ne nous servent plus ainsi que de créer davantage de stabilité dans le domaine des finances. 

JUPITER EN SAGITTAIRE 

A partir du 8 octobre et jusqu’au 3 décembre 2019, Jupiter, qui était en scorpion, passera dans le signe du sagittaire. Jupiter est la planète de l’expansion et de l’abondance; mais plutôt que de déverser beaucoup de chance, souvent, Jupiter vient magnifier ce qui bloque notre ouverture à l’expansion, la chance et l’abondance, afin de le libérer et ainsi d’être plus ouverts…

Au cours de ces 12 derniers mois, Jupiter, qui était en scorpion, est venu mettre en avant des souffrances profondes et refoulées qui avaient besoin de mourir et de guérir. En passant en sagittaire, Jupiter vient amener de l’aventure et l’envie d’explorer de nouveaux territoires, nous pousser à nous améliorer à travers un objectif à long-terme pour lequel nous devrons développer la foi et la confiance. Ainsi, après cette période particulièrement éprouvante de guérison profonde, Jupiter nous apprendra à avoir foi en quelque chose de plus grand que nous et à nous laisser davantage porter. Le challenge de cette année sera d’éviter d’agir de manière trop impulsive, ou de voir de grandes opportunités là où il vaudrait mieux en réalité être prudent.

Professionnellement, Jupiter en sagittaire encouragera à voir loin, à viser haut, à oser et à inspirer les autres. 

Tout au long de cette période, les voyages et les domaines de l’enseignement seront mis à l’honneur. 

SAMHAIN 

Enfin, le 31 octobre, Samhain marquera la fin de l’année païenne et la célébration du ‘Nouvel an des sorcières’. Samhain est le festival le plus festif et le plus magique. Ce jour devrait être joyeux, donner l’envie de s’amuser, de jouer, c’est le moment idéal de prévoir une sortie… 

 

En résumé, octobre sera l’occasion de revoir nos relations, revoir ce/ceux à quoi nous accordons de la valeur, de laisser entrer de nouvelles relations dans notre vie, d’apporter plus de stabilité à nos projets et à nos finances et de laisser mourir une partie de nous qui ne nous est plus utile. 

 

TIRAGE POUR LE MOIS D’OCTOBRE 2018

Pour terminer, je vous propose un aperçu des énergies de ce mois.

La pertinence des tirages m’émerveille toujours… 

Alors que l’énergie de la balance est très puissante (Vénus rétrograde, saison de la balance, nouvelle lune en balance), le roi d’épées nous encourage à développer une plus grande maitrise de nos pensées, à reprendre la responsabilité de nos idées afin de nous défaire des opinions de masse, cesser de nous laisser trop influencer par les autres. 

Il sera important, en octobre, de prendre le temps de réfléchir de manière objective à ce que nous voulons, et à ensuite agir concrètement pour le réaliser. Lorsque nous avons pris le temps de réfléchir  objectivement, lorsque nous avons suffisamment de clarté quant à ce que nous pouvons accomplir, le doute et la tendance à se conformer disparaissent.

Ensuite, the Laume nous encourage à couper court à des habitudes à trop donner, y compris sur le plan intime. Il nous faudra analyser là où nous avons perdu contact avec une partie de nos émotions, où nous sommes devenus durs et froids, parce que nous avons trop donné, parce que nous n’avons pas placé nos limites, parce que nous avons délaissé nos propres besoins au profit d’un autre ou d’autres. Il y a aussi un encouragement à guérir des blessures intimes en lien avec la sexualité, dans des situations où nous avons trop donné, où l’autre a abusé de nous ou profité de notre trop grande disposition à plaire, parce que nous attendions d’être valorisé, d’être aimé, d’être reconnu… 

Ensuite, nous pourrons laisser mourir cette partie de nous, cette partie entachée de honte, d’amertume, de manque d’estime qui crée du contrôle et de la dureté dans notre manière d’être. L’esprit de Samhain pourra emporter ce qui n’est plus juste ou utile, et seulement alors une porte pourra s’ouvrir, pour amener un grand changement dans notre vie, un changement irrévocable, un changement dans notre conscience. Ce changement ne viendra pas de nos efforts pour le mettre en place, inutile donc de forcer une porte qui reste fermées; la porte s’ouvrira uniquement lorsque ce sera juste. Et là où cette porte nous conduira… sera un mystère. 

 

Pour aller plus loin… 

Chaque mois, je propose une guidance en vidéo: 

Je prépare également un document de travail pour la pleine lune et pour les festivals:  

E-zine

Bon mois d’octobre!
Vanessa

Consommation consciente

Aujourd’hui, le 1er octobre, on nous a proposé une journée 0 achat, 0 consommation. On n’achète rien, on ne dépense pas d’argent, on laisse les dépenses pour demain, pour bloquer la circulation de l’argent et des biens. Pour utiliser notre pouvoir de consommateurs, et non de ‘cons’ tout court. Pour manifester notre refus de soutenir sur le monde économique actuel. Rappelons-nous que nous avons le pouvoir, en tant que consommateurs, de refuser d’acheter des produits qui transforment peu à peu notre planète en bombe à retardement.

Voici une autre opération: boycotter les grandes surfaces et ne faire ses courses que dans les petits magasins locaux, indépendants ou sur les marchés. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux endroits, de souteinir des initiatives plus respectueuses, de revenir aux relations.

Personnellement, je le fais depuis plusieurs années. Cela demande un peu d’organisation, mais avec un peu de volonté, on y arrive très bien.

Ce sont les citoyens qui ont le pouvoir, pas les dirigeants. Si nous nous mobilisons tous, les distributeurs et dirigeants devront s’adapter.

Faites passer, partagez, informez…
11 jours pour changer vos habitudes de consommation
11 jours pour changer le paysage économique…
Et si c’était la première étape d’une grande révolution vers un nouveau monde?

01.10.2018 – 11.10.2018

Consommation : Le 1 octobre, je n’achète rien

Masculin sacré et spiritualité ancrée dans la vie

Il est tentant de confiner la spiritualité à un aspect de notre vie, et oublier qu’elle fait partie intégrante de notre quotidien de manière générale. Cette année, qui est extrêmement intense, avec les profonds changements énergétiques et vibratoires (transition vers la 5ème dimension) que nous vivons, et de nombreux cycles de planètes rétrogrades, nous contraint à modifier notre spiritualité,  càd notre manière de vivre, en prenant conscience des puissants déséquilibres qui existent dans notre vie, tant personnelle que collective. 

2018 en tant qu’année universelle 11, nous ramène à notre dimension divine, en nous rappelant que nous sommes tous liés et en nous confrontant aux difficultés qui existent au niveau de l’humanité, de la terre entière. Presque chaque personne a vécu de profondes difficultés cette année, pour nous ramener vers la prise de conscience et la nécessité de transformer notre manière d’être. C’est lorsque nous sommes touchés personnellement que nous prenons le temps de nous arrêter et de nous poser des questions. Et c’est à cela que servent les cycles rétrogrades. 

 

Mars a été rétrograde tout l’été, nous forçant à nous arrêter, stoppant net notre action, notre énergie, notre élan vers l’avant. Beaucoup ont eu des accidents, des maladies (même bénignes), ont perdu leur emploi, etc. pour être poussés à marquer un temps d’arrêt, pour prendre le temps de réfléchir à cette course effrénée dans laquelle la plupart d’entre nous sommes pris.

Neptune est encore rétrograde jusqu’à novembre, nous poussant à faire tomber le voile de nos illusions, à abandonner une spiritualité trop haut perchée et désincarnée pour revenir dans notre réalité et ajuster ce qui a besoin de l’être, pour tous. Lorsque Neptune est rétrograde, il n’est plus possible de continuer à prôner des idéaux de lumière et d’amour; il nous faut confronter nos croyances à la réalité et ajuster. Il nous faut revenir à la vie physique, à notre incarnation dans le monde, car c’est uniquement en étant connectés à la matière que nous pourrons changer les choses. 

Vénus sera rétrograde en octobre, nous encourageant à revoir et redéfinir nos valeurs ainsi que notre manière d’être en relation avec les autres et avec le monde qui nous entoure. Qu’est-ce qui est important à nos yeux, quelle valeur accordons-nous à notre vie, au monde, à ce et ceux qui nous entourent? Savons-nous nous valoriser, valoriser nos talents, nos idéaux? Quelle valeur accordons-nous de la valeur à ce dont nous nous entourons (vêtements, mobilier, personnes, communauté)? 

Uranus, rétrograde jusque janvier, nous incitera à utiliser notre pouvoir de rébellion et à nous positionner, si besoin en nous confrontant à ce qui a été mis en place dans nos vies personnelles mais aussi collectives, pour recréer de nouvelles fondations plus solides.

Et Chiron, rétrograde depuis avril, et jusque février 2019, vient exposer à nu nos blessures, les nôtres, mais aussi celles de la terre, des animaux et de l’humanité pour pouvoir les guérir, pour mettre en place des stratégies de guérison et de retour à une vie plus saine pour soi et pour le monde. 

 

Le monde entier est amené à revoir sa définition de la vie, à faire le point sur sa part de responsabilités et les conséquences au niveau collectif, à mettre en place une spiritualité (qui pour certains sera une pratique spirituelle, pour d’autres une philosophie de vie ou un principe moral, chacun est spirituel, tout ce que nous faisons est spirituel, tous nos choix sont empreints de notre spiritualité) qui nous ramènera à la vie, à l’abondance et à la joie.  

 

Et ça et là nous pouvons déjà voir des choses qui sont mises en place. Je voudrais partager ce magnifique discours qui témoigne d’un beau masculin sacré :

Prise de responsabilités, décisions pratiques et pragmatiques, usage de l’autorité pour le bien-être individuel et collectif, discipline, stratégie de construction d’un système sain, conducteur de vie, prospère et positionnement, si besoin par la confrontation, permettant de revenir à plus d’ordre…
 
Ces qualités qu’incarnent Arnaud, témoignent d’un masculin sacré sain, càd l’opposé de ce que nous avons connu jusqu’à présent de manière générale: des abus d’autorité, recherche de profit personnel, immoralité, dédain pour la discipline, et tendances destructrices. Lui met en avant des  qualités masculines saines et porteuses de vie; et ces qualités, nous devons les encourager chez nos dirigeants, mais aussi en nous car nous avons tous en nous un aspect masculin et un aspect féminin. 
C’est de cette manière que nous sommes appelés à guérir le masculin sacré: revoir là où nous avons cessé de prendre des décisions qui favorisent une vie harmonieuse pour nous et pour les autres, par exemple: ne pas respecter le code de la route et les limitations de vitesse, consommer à tout-va, chercher le profit personnel sans se préoccuper des conséquences, destruction de la nature pour créer par exemple d’énormes centres commerciaux qui débordent de ‘choses’ vides et creuses, voire toxiques et inutiles…. . 
L’empereur, dans le tarot, représente le monarque, le dirigeant et le père de famille, qui est à la tête de son royaume, que ce soit un pays, une société, une famille ou soi, et qui est responsable de prendre des décisions qui favoriseront le bien-être, l’épanouissement et la prospérité de son peuple. En lumière, il démontre un modèle masculin sain, c’est une autorité saine, la compréhension que les lois, qui brident quelque peu notre liberté individuelle, favorisent l’harmonie de la communauté. Que la discipline, qui demande rigueur et persévérance, est nécessaire à l’acquisition de bases solides et stables. Dans notre société actuelle, le masculin est malade; nous ne gérons plus notre royaume, que ce soit notre planète, notre société, notre vie, notre santé, de manière saine. Nous avons une alimentation qui crée la maladie, la souffrance et la dégénérescence, nous avons un mode de vie qui pollue, tue et détruit, des habitudes qui ne favorisent pas le bien-être, la sérénité, la paix intérieure et nous vivons dans une impatience et une immédiateté qui ne laisse plus aucune place à la discipline et à la réalisation progressive de nos objectifs. Notre empereur intérieur, notre masculin intérieur, est aussi intoxiqué que ne le sont les dirigeants de notre monde, qui ne sont que le reflet de notre autorité masculine intérieure. 
Voici un magnifique discours… que nous allons entendre de plus en plus, et c’est tant mieux!
 

La Parole à Aurélien Barrau, un scientifique très respecté par sa communauté, astrophysicien spécialisé dans la physique des astroparticules, des trous noirs et en cosmologie

Publiée par Pepone Mms sur Lundi 17 septembre 2018

Quelques réflexions sur le masculin sacré:
– De quelle manière abusez-vous de votre autorité: abus de pouvoir, domination, tendance à créer du conflit (relations, envers les autres, envers vous-mêmes)? 
– Ou de quelle manière renoncez-vous à votre autorité en faisant preuve de laxisme, en refusant de prendre votre responsabilité, de vous positionner, en vous posant comme victime? 
– Dans quel domaine/ circonstance avez-vous besoin de réinstaller plus de discipline ou de structure?  (alimentation, bien-être, santé, relations, etc.)
– quelles blessures créent des schémas de tyrannie: conflit, critique intempestive, rapports de force, etc?
– Que voulez-vous réaliser, dans votre vie, dans votre communauté, dans le monde, et de quelle manière avez-vous besoin de vous organiser (à travers des règles, de la discipline, une prise de responsabilité, des choix fermes) pour le mettre en place ? 
– De quelle manière pouvez-vous mettre de l’ordre dans vos priorités ?

Pleine lune en bélier – Incarner notre essence

Bonsoir à tous!

Ce mardi soir, nous aurons une pleine lune en bélier.

Cette pleine lune nous invite à nous affirmer, à exprimer notre individualité, à oser… Cette pleine lune vient souvent aussi faire remonter notre sensibilité, accentuer nos émotions, afin d’attiser notre énergie vitale  pour nous inspirer. Mais si nous ne l’utilisons pas sainement, elle risque de devenir destructrice et de nous consommer… 

Cette pleine lune nous encourage à écouter la voie de notre âme plutôt que le chaos de nos émotions, de nos schémas, de nos blessures. Elle sera l’occasion de nous aligner avec notre essence profonde pour devenir qui nous sommes vraiment. Cette pleine lune nous aidera à laisser aller les blessures qui ont mené à la construction d’une identité trop enfermante pour incarner notre être divin. 

Pour créer un nouveau monde, nous avons besoin d’une nouvelle énergie, d’une nouvelle vision. Cette pleine lune nous assiste pour abandonner les schémas devenus obsolètes, nous aligner avec notre essence et ouvrir la voie à de nouvelles possibilités. 

Le changement est là, le nouveau commencement est à notre portée…

J’ai préparé un petit document de travail, que vous pouvez vous procurer sur mon site, dans la rubrique E-zine:

E-zine

Vanessa

Mabon: l’équilibre

Le 21 septembre marque l’équinoxe d’automne. Dans les traditions issues du paganisme, ce jour est appelé Mabon.

Lors de l’équinoxe d’automne, le jour et la nuit sont d’égale longueur et symbolisent ainsi un moment de parfait équilibre entre les dualités de notre monde : la lumière et l’ombre ; le masculin et le féminin ; le monde intérieur et le monde extérieur.

Dans le cycle de la vie agricole, l’automne correspond à la période où il est temps de récolter ce qui a été semé, de faire des réserves pour passer l’hiver et de préparer les semences pour l’année suivante. C’est la ‘deuxième récolte’, un temps de réjouissance de l’abondance qui nous est donnée par la nature.

Repos et introspection

L’automne marque un temps de ralentissement qui va s’intensifier jusque la fin décembre et le festival de Yule. A partir de l’automne, la nature devient moins abondante et nous invite à une pratique oubliée : le repos et l’élimination.

Mabon correspond à la moisson des graines qui ont été semées au printemps. Lorsque la Déesse, Mère Nature abonde de fruits et légumes, le Dieu soleil se meurt progressivement; il reviendra au printemps… Il est temps d’exprimer notre reconnaissance pour l’abondante récolte alors que la roue tourne, nous apportant des bienfaits tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. 

Saison des récoltes

Mabon est le moment de récolter les fruits de ce que nous avons semé au cours de cette année, et de faire le bilan pour préparer de nouveaux projets qui devront germiner au cours de l’hiver avant d’être semés au printemps. 

Pour célébrer Mabon:

  • Allez marcher dans la nature, remplissez-vous des couleurs magnifiques de cette saison et des derniers jours de beau temps
  • Terminez les projets en cours, laissez aller ce qui ne vous sert plus. Préparez-vous à hiberner sereinement!
  • Après la période active de l’été, Mabon nous invite à trouver un nouvel équilibre entre la vie à l’extérieur et notre vie intérieure. Ecoute, introspection, méditation… 
  • Faites un repas en famille ou entre amis pour célébrer l’abondance de la vie, les bons moments et tout ce que vous avez accompli jusque-là 

 

J’ai préparé un petit e-zine d’une dizaine de pages sur Mabon avec des conseils pour célébrer ce festival, des recettes et d’autres réflexions: 

E-zine Mabon

Vanessa

Nouvelle lune en vierge – 9 septembre 2018: ancrage et dévotion

Je viens de me rendre compte qu’il y a aujourd’hui une nouvelle lune, dans le signe de la  vierge! C’est fascinant de se rendre compte que lorsqu’on suit les rythmes naturels, on en arrive à ressentir les énergies de manière totalement organique et intuitive… 
 
Je comprends mieux pourquoi j’ai passé ces derniers jours à ranger, nettoyer, réorganiser, sauger et trier mon intérieur! J’ai aussi fait pas mal de recherches ces derniers jours pour mettre en place différentes choses dans mon alimentation afin d’améliorer ma santé.
Côté alimentation et bien-être, maintenant que j’ai une assez bonne base alimentaire, j’ai intégré des plantes et des compléments pour soutenir mon organisme par rapport à certains aspects spécifiques qui ont besoin d’être adressés. 
Côté spiritualité, j’ai ré-argencé mon intérieur pour mieux ancrer ma spiritualité: réorganisation de mes autels, réaménagement de mon espace sacré, tri dans mes cristaux, etc… Je viens tout juste de terminer le nouvel agencement de mon espace et je suis très satisfaite!
J’ai aussi passé pas mal de temps dans la nature à me promener tranquillement et à regarder les nuages et dans quelques boutiques ésotériques à la recherche de petits trésors, qui ont effectivement croisé mon chemin!
 Semer une graine… 
Cette nouvelle lune en vierge invite à planifier, organiser, installer des routines pour nous aider à réaliser nos rêves. Elle nous encourage à simplifier nos vie, nous occuper des détails et envisager les choses de manière pratique et ancrée. C’est un moment pour écouter notre imagination, réfléchir à ce à quoi nous aspirons, à la vision que nous avons de notre futur et pour planifier les étapes et installer des habitudes  pour transformer ces rêves et idées en réalité…
Pistes de réflexion pour cette nouvelle lune 
– quelles nouvelles habitudes pouvez-vous mettre en place pour améliorer votre santé et votre bien-être? 
– quelles habitudes pouvez-vous installer pour concrétiser vos projets et idées?
– quelles routines pouvez-vous créer pour ancrer davantage votre spiritualité? 
Dévotion spirituelle 
La nouvelle lune en vierge nous connecte à la nature, aux choses simples mais importantes de la vie quotidienne et à notre jardin intérieur. Elle  incite ainsi à revoir nos routines, à prendre mieux soin de nous et à réfléchir à la notion de service, envisager la manière dont nous pouvons nous mettre au service.
Je viens justement de créer un nouvel autel consacré au féminin sacré, aux déesses qui m’accompagnent sur mon chemin afin de pouvoir me connecter à elles plus facilement ! Ancrage spirituel… 
  
Vous pouvez passer votre vie à rêver, ou vous pouvez vous lever et réaliser vos rêves…
 
Belle nouvelle lune!

Guidance pour le mois de septembre 2018

Bonjour à tous!

Nous voici arrivés à la rentrée… Que cette année passe vite! Et voici donc la guidance pour ce mois de septembre.

Je pense que le mois de septembre sera particulièrement intense notamment parce qu’il vient renforcer les énergies de cette année. Septembre porte la vibration 11/2 et 2018 porte la vibration 2/11. On peut donc s’attendre à ce que le focus de ce mois soit mis sur l’émotionnel, les relations, la sensibilité et les transformations profondes de ce qui a pu germer jusque-là.

Mon premier ressenti est que l’émotionnel risque bien d’être assez malmené, avec pour beaucoup (notamment les personnes sensibles) une sensibilité accrue qui pourra se traduire par des émotions difficiles à gérer, du stress, de la nervosité ou encore un sommeil perturbé. 

 

Les énergies dominantes de ce mois: L’empereur

 

Septembre sera un mois de préparation pour construire un projet inscrit sur du long-terme (que ce soit une rencontre, un travail, un mode de vie, etc.).

La saison rétrograde nous a poussés à revoir nos idées, nos projets, nos objectifs, laisser aller ce qui n’était pas ou plus juste et réajuster notre direction; maintenant septembre va nous aider à envisager la concrétisation de ces idées. Les décisions et les actions de ce mois pourront avoir des répercussions importantes pour les mois voire les années à venir à condition de poser de bonnes bases dans le présent.

Il pourra encore y avoir une certaine confusion quant à la voie à prendre, il se peut que l’évolution sur le moyen et le long termes ne soient pas encore claire, et c’est à travers une réflexion pragmatique, une approche réaliste et une intuition affinée que nous pourrons avancer en posant des bases solides. Le mois, voire la fin de cette année, risque d’être rythmé par un tempo assez lent; la patience, la réflexion, le bon sens seront essentiels et il y aura de nombreux signes sur notre route pour nous aider à percevoir les illusions qui floutent notre perception de choses, situations ou personnes. Un certain recul sera nécessaire pour mettre au jour des secrets ou situations confuses, pour révéler des choses que nous nous cachons à nous-mêmes ou que nous refusons de voir, prendre conscience d’habitudes ou faiblesses qui nous précipitent dans des situations qui créent de la souffrance et minent la concrétisation de nos objectifs.

 

Tout le challenge de ce mois sera de faire la distinction entre faire confiance et avoir une confiance aveugle résultant d’une tendance à être trop optimiste ou du fait de vouloir voir le positif en toutes choses.

L’empereur nous encourage à être attentif aux détails, à observer, écouter, nous appuyer sur nos instincts et notre intuition pour éviter de prendre des vessies pour des lanternes… C’est en alliant intuition et conscience, observation des signes et utilisation de notre discernement que nous pourrons avoir une vision claire et prendre les bonnes décisions. 

Ce mois risque aussi de nous confronter à des situations qui pourront nous blesser (à travers une réactivation de blessures passées réactivées par une situation ou une relation dans le présent). Ceci pour permettre une guérison. Certaines situations extérieures pourraient ainsi venir déclencher de la colère ou un sentiment d’injustice si nous ne tenons pas compte des signes avant-coureurs. 

 

Les grandes leçons de septembre

Septembre vient apporter la possibilité d’une profonde guérison. D’une part septembre va continuer à intensifier nos capacités intuitives et psychiques dans le but de nous apprendre à les écouter et les suivre ; il y aura donc des situations qui ne sont pas telles qu’elles semblent l’être de prime abord et qui nous demanderont de prendre un temps pour nous mettre à l’écoute de nos ressentis et ainsi nous éviter des schémas de souffrance (qui pourraient provoquer colère ou injustice). D’autre part, différentes circonstances viendront aussi nous amener à travailler la notion de confiance: apprendre à nous faire confiance, à développer une confiance en l’autre et en la vie mais qui sera plus ancrée et surtout couplée à suffisamment de discernement et de bon sens.

Grâce à ces enseignements, nous pourrons apprendre à lâcher du contrôle (de toutes façons illusoire) sur nos expériences de vie et nous laisser davantage guider par la confiance pour traverser les situations confuses ou peu claires de manière à mieux nous aligner avec notre guidance supérieure, apprendre à faire confiance en la sagesse de la vie et pouvoir percevoir les leçons dans les expériences que nous vivons. Septembre sera la culmination de ce portail entre la 3ème et 5ème dimension, càd entre une réalité basée sur la peur et le sentiment d’impuissance, et une nouvelle conscience basée sur une confiance ancrée et sage permettant de voir les solutions dans toutes les situations que nous vivons plutôt que de continuer à alimenter les schémas destructeurs.

Les énergies de ce mois favorisent ainsi une élévation de conscience pour aider à libérer les schémas qui nous maintiennent dans la peur et progresser vers une conscience qui est davantage guidée par notre sagesse et par le divin. Et ainsi, avec une confiance plus ancrée et plus alignée et un sentiment retrouvé de pouvoir dans notre vie, nous pourrons aussi nous ouvrir à plus, oser rêver plus grand, reculer les limites de ce que nous pensons possible et nous reconnecter à la magie de notre divin.

N’hésitez pas à chercher des personnes qui pourront vous inspirer grâce à leur vision plus large, qui vous aideront à élargir votre champ de conscience. Pensez par exemple à Martin Luther King, dont la phrase ‘J’ai un rêve’ est devenue célèbre. Il avait une vision, et il est resté centré sur cette vision pour petit à petit  la manifester. Lentement, mais sûrement, avec patience et persévérance, en ancrant leurs désirs dans la matière de manière à agir de manière pratique et pragmatique… 

 

Animal totem

Ce mois, vous pouvez travailler avec le papillon de nuit comme animal totem. Le papillon de nuit est un animal nocturne, qui sait donc suivre ‘la lumière’ pour traverser l’obscurité. Il vous apprendra à vous appuyer davantage sur vos perceptions sensorielles, vos instincts, votre clairvoyance et votre savoir intérieur, pour éviter de suivre une ‘lumière’ aveuglément ou éviter des déboires par ignorance. 

 

Pour le reste, j’ai ‘lentement mais sûrement’ et ‘nouveau commencement’, une belle confirmation donc de ce que je viens d’aborder!

Donc septembre amènera de nouvelles opportunités à condition de savoir où regarder et d’être prêt à s’ouvrir à la nouveauté (et éviter de vouloir du changement, à condition que rien ne change…). Et pour ouvrir la voie à ce changement, il y aura d’abord le besoin d’équilibrer, stabiliser et consolider les bases. Faites donc le bilan de votre situation et voyez ce qui a besoin de votre attention: stabiliser les finances, ancrer davantage une idée, travailler à vos vulnérabilités et faiblesses, régler les soucis de santé, suivre une formation, ramener plus de stabilité dans votre vie en général et bien entendu travailler à la confiance et surtout à une tendance à faire confiance aveuglément.

Surveillez aussi l’impatience, la précipitation et une tendance à vous éparpiller; il vaudra mieux éviter de vouloir sauter des étapes ou chercher des raccourcis. Pour chaque difficulté que vous rencontrerez, rappelez-vous que vous avez les ressources intérieures pour les affronter et ainsi trouver l’étape à suivre pour avancer concrètement et sûrement vers vos objectifs. 

Assurez-vous aussi de rester sur votre chemin et d’éviter de vous en laisser éloigner par des distractions ou des raccourcis qui n’en seraient pas. Vous aurez à suivre votre propre rythme intérieur et accepter les cycles qui auront besoin de temps pour se mettre en place selon un  juste timing. Et donc, encore une fois, il sera important de rester attentif à vos émotions et veillez à les exprimer pour éviter d’en arriver à une explosion. En bref, appuyez-vous sur vos forces et vos ressources, soyez conscient de vos faiblesses et vulnérabilités, avancez à votre rythme, prenez régulièrement du recul pour écouter votre intuition et vos ressentis, évitez de vous précipiter au risque de vous mettre en danger (réel ou émotionnel) et faites autant que possible des choix avec lesquels vous vous sentez en paix. Si quelque chose ne vous semble pas juste, honorez vos ressentis; essayez aussi d’éviter de chercher la facilité ou de trop rester dans votre zone de confort.

 

Animal totem

Vous pourrez donc aussi travailler avec la tortue ce mois-ci, un animal associé  à la persévérance, à la longévité et à la sagesse. Cela me fait penser à une expérience récente: il y a quelques jours, je suis allée avec mes neveux dans un parc animalier et près des tortues il était indiqué ‘si vous voyez une tortue renversée sur le dos, pas de panique, elle se retournera toute seule’. Souvenez-vous donc que même si votre monde semble sens dessus dessous, vous avez les ressources intérieures pour redresser les choses par vous-même en prenant un moment pour vous écouter et suivre votre intuition mêlée à votre discernement. La tortue vous aidera aussi à discerner quand il est bon de vous retirer dans votre coquille pour vous régénérer, vous reposer ou simplement méditer et quand en sortir pour aller surfer sur la vague.

Suivez aussi la tortue pour réparer les situations de votre enfance qui ont créé un mode de survie (sentiment d’insécurité, précipitation, tendance à se mettre en danger, manque de confiance ou confiance aveugle).

Enfin, la tortue est associée au féminin sacré et nous rappelle de restaurer le sacré dans notre corps et dans la vie sur terre et de réapprendre l’inter-connexion entre nous et le monde qui nous entoure. 

 

Sur le plan collectif, septembre va amener une intensification d’une prise de conscience par rapport à la terre et au besoin de prendre davantage soin d’elle pour vivre de manière aussi plus saine et plus équilibrée. Un sentiment de responsabilité personnelle va émerger de plus en plus intensément et inciter à prendre des mesures concrètes dans nos vies quotidiennes pour contribuer à notre manière: réduire les sacs en plastiques, les bouteilles en plastique, consommer différemment et redécouvrir toute la richesse et la sagesse de la terre à partir de toutes les ressources qu’elle met à notre disposition. Beaucoup de personnes pourront ressentir un attrait très important pour les médecines alternatives, les thérapies à base de plantes, même des méthodes basées sur le chamanisme et la connexion à la terre. De manière plus large, on pourra voir de plus en plus des initiatives visant à utiliser des technologies moins polluantes, plus respectueuses de la nature (et de ses habitants!) et l’utilisation de méthodes réellement écologiques. 

La lune 

Ce mois-ci, il y aura une nouvelle lune en vierge le 9 septembre et une pleine lune en bélier le 25 septembre. 

Vénus entrera aussi en phase pré-rétrograde le 3 septembre pour entamer sa rétrogradation à partir du 6 octobre jusqu’au 16 novembre.

Je vous souhaite un très bon mois de septembre!

N’hésitez pas à soutenir mon travail en faisant un don. Merci d’avance 🙂

FAIRE UN DON

Pleine lune en poissons

Belle pleine lune!
Ce soir nous avons une pleine lune dans le signe du poissons.

La pleine lune porte une énergie de clôture; le poissons est le dernier signe du zodiaque. Encore un parfait timing pour clôturer la première partie de cette année et démarrer avec une nouvelle énergie à partir de septembre…

L’influence de cette pleine lune est symbolisée par le 10 d’épées – un 10, donc bien une fin de cycle…

Il est temps de mettre fin à une habitude toxique, de vous séparer d’une situation ou difficulté afin de vous libérer d’un schéma causant de la souffrance.

Qu’avez-vous besoin de laisser aller, qui ne vous convient plus, mais que vous maintenez par habitude ou par sécurité?

Cette pleine lune apporte la possibilité de mettre fin à une situation stressante: un travail insatisfaisant, une relation qui n’est plus épanouissante, une situation de votre passé qui peut maintenant être résolue…

La pleine lune vient mettre des choses en lumière, et cette pleine lune peut être une opportunité de mieux comprendre des souffrances qui peuvent venir de notre passé, voire de notre enfance, et qui ont tendance à se répéter. Chaque fois qu’une souffrance se répète, comme le 10 qui indique un schéma qui se reproduit, elle nous permet de mieux la comprendre, de mieux prendre conscience de nos réactions et donc de guérir.

*** Quelles sont les armures que vous avez placées autour de vous, pour vous préserver de souffrir à nouveau?

***Quelles histoires vous racontez-vous pour éviter d’accueillir votre sensibilité et être ouvert au monde?

*** Quelle situation vous cause une profonde colère, un sentiment d’injustice, de frustration?

*** Quelles situations de votre passé, répétées dans votre présent, créent un sentiment d’impuissance, une perte de volonté de continuer, une tendance à l’apitoiement?

Cette pleine lune nous demande de prendre conscience de notre histoire, de nos souffrances, des mécanismes que nous avons mis en place dans une tentative de nous préserver, et de nous accorder un temps pour guérir nos blessures et laisser aller nos schémas de victimisation…

Alors, nous pourrons changer l’histoire que nous nous racontons, et notre réalité pourra se transformer pour laisser la place à de nouvelles expériences plus épanouissantes.

Bonne pleine lune à tous! )O(